NBA – Autour de quel joueur construire une franchise ? La surprenante réponse de D’Angelo Russell

Déjà un désaccord entre d'Angelo Russell et les Wolves ?
The Sports Daily (DR)

Le métier de General Manager en NBA est loin d’être facile. Il faut avoir du flair dans ses choix, et surtout être en mesure d’anticiper les évolutions du jeu, afin de bâtir un effectif basé autour de joueurs répondant à une tendance particulière. D’Angelo Russell s’est prêté à ce jeu, et sa réponse est surprenante.

Publicité

S’il y a bien un enseignement à tirer de cette saison si particulière, c’est que la ligue est entre de bonnes mains pour l’avenir. En effet, nombreuses sont les jeunes superstars à avoir dominé. Trae Young et Luka Doncic ont par exemple été titulaires du All-Star Game dès leur deuxième saison, et Zion Williamson a été l’attraction n°1 des médias lors de son retour à la compétition.

D’ailleurs, la question « autour de quelle jeune star bâtir une équipe pour jouer le titre pour les 10 prochaines années » n’a jamais été aussi complexe. Jayson Tatum pourrait être une option, le prodige slovène des Mavericks aussi, et les options sont multiples. D’Angelo Russell a tenté de répondre à cette question dans le podcast de JJ Redick… Et sa réponse est très éloignée des sentiers battus !

Publicité

Honnêtement, vu comment la ligue évolue, et la direction qu’elle prend au niveau du jeu, je construirais autour de Bam Adebayo pour les 10 prochaines années. Il est si imposant et si polyvalent dans le jeu, surtout défensivement, et puis il apporte aussi énormément offensivement.



Sérieusement, quand on prend l’évolution de la NBA… Il suffit de voir comment il a défendu Giannis Antetokounmpo durant toute la saison, la façon dont il a rendu ce matchup difficile pour le Greek Freak… Je construit autour de Bam, c’est une certitude.

Publicité

Bam Adebayo est souvent oublié de ces conversations, mais à 23 ans, il représente effectivement le futur de la ligue. D’ailleurs, lors des 6 premiers matchs des playoffs, tous remportés par le Heat, il affiche 14.5 points, 11.8 rebonds et 5 passes décisives par match, le tout en éteignant les stars adverses, comme Giannis Antetokounmpo lors de la demi-finale face aux Bucks.

De là à le prendre devant Luka Doncic, Jayson Tatum, ou Zion Williamson… Le choix de D’Angelo Russell est osé, mais il se défend. Son argumentaire résume d’ailleurs parfaitement à quel point les qualités de l’intérieur de Miami collent avec le jeu actuel en NBA. Grâce à lui, le futur de la ligue passera sans doute par la Floride.

Publicité

Et vous, sur quelle superstar ou future superstar construiriez-vous une équipe pour les 10 prochaines années ? Les réponses sont si nombreuses qu’il ne semble pas en avoir de mauvaises.

Feed NBA 24/24