NBA – Westbrook tire sur la tête de AD… et trash-talke tout le monde !

NBA - Westbrook tire sur la tête de AD... et trash-talke tout le monde !
Twitter – @ESPN

En difficulté offensive face aux Lakers, tout particulièrement derrière l’arc, Russell Westbrook est malgré tout parvenu à planter une banderille sur la tête d’Anthony Davis. Sa réaction bien remontée ne s’est pas faite attendre.

Publicité

Ultra-attendue par la communauté NBA, la série entre les Lakers et les Rockets débutait la nuit dernière dans la bulle d’Orlando. L’une des incertitudes qui entouraient ce duel résidait dans le visage qu’allait afficher Russell Westbrook. Le meneur restait ainsi sur 3 sorties mitigées face au Thunder, avec une adresse en berne (41.7% au tir, 16.7% à 3 points).

Avec un seul petit jour de repos entre le Game 7 contre OKC et le premier match face à L.A., on doutait que ses aptitudes dans le domaine allaient pouvoir être fixées durant cet intervalle. La tendance s’est confirmée, avec un Brodie toujours aussi déréglé dans son tir de loin (10/24 au shoot, 1/5 derrière l’arc).

Publicité

Il a en réalité dû attendre le 4ème quart-temps, moment où le score était déjà largement en faveur de son équipe, pour planter son premier missile à 7 mètres. Ce contexte ne l’a pas empêché de célébrer de manière assez virulente sa réussite sur la tête d’Anthony Davis, puisqu’il a tout simplement trash-talké… toute l’assistance présente devant lui !



Publicité

Une scène qui illustre bien la confiance en lui sur laquelle peut compter Westbrook, qui ne demande qu’à se nourrir des critiques adressées à son égard. Le côté de la salle auquel il s’adresse contient en effet principalement des journalistes, qui ne l’épargnent pas depuis son retour de blessure au tour précédent.

On espère néanmoins que le MVP 2017 ne s’est pas montré trop grossier – on laisse les experts de lecture labiale déchiffrer si c’est le cas – car les tribunes devant lesquelles il se trouvait accueillent également… les familles des joueurs. Pas sûr que les mères de famille présentes avec leur enfant apprécient d’assister à ce genre de réactions.

Publicité

Qu’il inscrive son 8ème shoot en 12 tentatives, ou son 1er tir après 4 échecs, Russell Westbrook ne se privera jamais de trash-talker ses détracteurs. Les journalistes US en ont visiblement pris pour leur grade.

Les dernières actualités