NBA – Un ancien joueur s’en prend frontalement à Jay-Z… et accuse !

Jay-Z, sa fille Blue Ivy, et LeBron James après un match des Lakers NBA
Allen Berezovsky (DR)

Les joueurs NBA et les rappeurs sont souvent très proches. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir les stars de la musique au premier rang dans les salles. Mais les relations n’ont pas toujours été aussi cordiales. La preuve, un ancien All-Star New-Yorkais vient de détruire Jay-Z dans les médias.

Publicité

Si les rappeurs avaient l’opportunité de changer de vocation, il y a fort à parier que la majorité choisirait de se reconvertir dans le sport de haut niveau, et plus particulièrement dans le basket, ou dans le foot américain. Ce n’est pas un hasard si les références sportives sont nombreuses dans les chansons actuelles.

Et l’inverse est vrai aussi… Les stars NBA vouent une véritable admiration aux rappeurs, et adorent se lier d’amitié avec eux. Par exemple, Trae Young est très proche de Quavo, le leader du groupe Migos, depuis son arrivée à Atlanta, la capitale actuelle de la scène rap américaine.

Publicité

Et cette relation étriquée n’est pas nouvelle, loin de là. Au début des années 2000′ déjà, Allen Iverson, Kobe Bryant, et de nombreuses autres stars reprenaient ouvertement le style vestimentaire des stars du hip-hop, forçant même la ligue à mettre en place un dress-code pour redorer son image auprès du grand public.

Parmi ces stars, il y avait aussi Stephon Marbury, légende New Yorkaise passée par les Nets et par les Knicks. Et dans une interview accordée au site Heavy.com, Strabury s’est exprimé sur une autre légende la Grosse Pomme, peut-être même la plus influente de toutes : Jay-Z. Sauf que l’ancien All-Star n’a pas eu que des bonnes choses à dire sur monsieur Beyoncé…

Publicité




Quand je regarde Jay-Z, je me dis : « tu essayes vraiment d’être ce que tu n’es pas… Tu n’es pas le porte parole de la communauté afro-américaine ! Tu as vendu de la drogue dans ta propre communauté, et tu as parlé de ça dans tes musiques. Comment tu peux faire ça ? »



J’essaie de comprendre, car c’est impossible de se faire pardonner ça. Et je ne balance pas sur lui, je ne dévoile pas sa vie privée, il en parlé lui même ouvertement dans ses chansons. Tu nous as dit ce que tu faisais à l’époque, et comment tu le faisait, et tu en étais fier.

Publicité

Tu as vendu de la drogue a des gens qui habitaient à côté de chez toi à Brooklyn. Tu as rendu des gens accrocs au crack, ou à ce que tu leur vendais… Peu importe ce que « tu cuisinais », comme tu disais dans tes chansons, tu le vendais aux gens.

Tu a rendu des gens défoncés, tu as vendu de la drogue à des femmes qui étaient enceintes, et tu le savais. Tu as créé des « bébés crack ». Ce sont ces mêmes enfants qui sont aujourd’hui dans les rues à tuer nos grand-parents. Je suis un peu perdu, mais c’est la vérité.

Publicité

« Un peu perdu », c’est peu dire ! Stephon Marbury s’est lancé dans une longue tirade contre Jay-Z sans réel message derrière. Difficile de comprendre ce qu’il veut dire, si ce n’est qu’il en veut à Jay-Z d’avoir dealé dans sa jeunesse. Visiblement, l’ancien All-Star n’est pas convaincu par la notion de seconde chance.

Une chose est certaine, Stephon Marbury et Jay-Z ne risquent pas de se croiser ou de se saluer dans les couloirs du Barclays Center la saison prochaine…

Brooklyn Nets Déclarations NBA 24/24

Toute l'actu NBA