NBA – « Le départ de Kawhi des Raptors était une tragédie ! »

Kendrick Perkins est convaincu que Kawhi Leonard va signer chez les Lakers
(DR)

Champion et MVP des Finales en titre, Kawhi Leonard n’a pas su faire mieux qu’une apparition en demi-finales de conférence cette saison. Son départ des Raptors revient donc au cœur de l’actualité, et c’est notamment Kendrick Perkins qui détaille les raisons qui auraient dû convaincre The Klaw de poursuivre l’aventure au Canada.

Publicité

En tant que superstar de la ligue, impossible d’être épargnée par les critiques et les moqueries lorsque votre équipe quitte prématurément les playoffs. Par prématurément, on entend une élimination bien plus tôt que ce que visait la franchise et ce que prévoyaient les experts. Le meilleur exemple récent reste la sortie des Clippers.

Favoris au titre pour certains observateurs, finalistes en puissance pour d’autres, voire finalistes de conférence au minimum, les Californiens ont cédé dès le second tour des phases finales face aux Nuggets. Un résultat que beaucoup n’avaient pas anticipé, encore moins lorsque les hommes de Doc Rivers menaient 3-1 dans la série.

Publicité

Ce scénario catastrophe impacte nécessairement l’image des leaders de l’équipe, à savoir Paul George et Kawhi Leonard. Le premier voyait déjà sa réputation écornée à cause de ses précédents runs en postseason. Le second, lui, restait sur un succès probant la saison passée avec les Raptors, et voyait jusqu’ici quasi-exclusivement son nom associé à la victoire.

Les moqueries au sujet des deux joueurs sont donc pléthore sur les réseaux sociaux depuis leur déroute, et les débats sur leurs choix de carrière apparaissent progressivement sur la télé américaine. First Take s’est emparé du dossier Kawhi, et Kendrick Perkins n’a comme à son habitude pas mâché ses mots pour décrire son erreur d’avoir quitté Toronto.

Publicité



C’était une tragédie ! Vous savez pourquoi ? Parce que Kawhi n’avait pas seulement une franchise à lui tout seul, ni même une ville acquise à sa cause, mais il avait tout un pays à ses pieds avec le Canada ! Ils lui auraient offert la lune s’ils avaient pu ! Et il avait un bon supporting cast à ses côtés.

Publicité

Mieux, l’ancien pivot, à l’aide de son franc-parler traditionnel, a détaillé toutes les composantes de l’effectif des Raptors qui auraient dû motiver le Fun Guy à rester au Nord des États-Unis. Le tout en envoyant bien évidemment une petite pique gratuite à Paul George, qui n’échappe décidément jamais aux attaques.

Vous dites (à juste titre) qu’il a rejoint une équipe qui sortait d’une 1ère place à l’Est quand il a été tradé par les Spurs et qu’il est arrivé à Toronto. Il avait tout ce dont il avait besoin là-bas. Il a choisi de quitter Kyle Lowry, un gars qui avait déjà joué plusieurs finales de conférence dans sa carrière ; Serge Ibaka, rôdé pour la guerre et qui avait déjà fait des Finales ; Marc Gasol, lui aussi paré pour la guerre et qui avait fait des finales de conférence…

Publicité

Il a choisi de quitter cette équipe de la faible conférence Est, pour aller dans la difficile conférence Ouest. Et il ne s’est pas contenté de ça, puisqu’il est allé dans la même ville que LeBron James, en disant qu’il allait se frotter à lui ! Et qui est-ce qu’il a pris pour ça ? Paul George. Paul George !

Après une 1ère saison non-concluante loin du Canada, Kawhi Leonard voit les discours « what if » lui revenir en plein sur la tête. Vous pouviez compter sur Kendrick Perkins pour rejoindre le mouvement.

Les dernières actualités