NBA – L’énorme erreur qu’a failli faire le Heat l’été dernier

Le Miami Heat version 2020
DR

Le Heat se place sans doute comme léquipe surprise de la saison, grâce à un effectif complet et très talentueux. Cet exploit ne tient pas à grand-chose, puisque la franchise était proche de faire un move très compromettant pour la suite durant la dernière intersaison.

Publicité

On a vu énormément de surprises cette saison en NBA, mais les performances du Heat sont très certainement au-dessus du lot. La franchise floridienne faisait certes partie des outsiders à l’Est avant que la saison régulière ne débute, et leur bilan honnête de 44 victoires pour 29 défaites a justifié ce statut.

Mais contre toute attente, on les retrouve aujourd’hui en finales de conférence. Les hommes d’Erik Spoelstra ne sont ainsi qu’à 2 victoires de retrouver les Finales NBA pour la première fois depuis 2014, et l’ère du Big Three LeBron James – Dwyane Wade – Chris Bosh. En cas de qualification, ils pourraient d’ailleurs retrouver le King et ses Lakers.

Publicité

Cette saison hors-normes est dû à beaucoup de facteurs : l’explosion de Bam Adebayo, celle des rookies Tyler Herro et Kendrick Nunn, l’arrivée de Jimmy Butler… Il faut aussi mettre en exergue le niveau impressionnant de Goran Dragic depuis le début des playoffs, d’autant plus au vu des dernières révélations de Michael Lee. Le journaliste de The Athletic raconte en effet comment le Heat aurait pu… se séparer du meneur slovène l’été dernier.



Ce qui est hilarant dans le duo Dragic/Butler – une bromance née dans la bulle autour de bouteilles de Michelob Ultras (une marque de bière, ndlr), de tasses de café Big Head (la marque de Butler) et de reprises de la chanson « Bad Boys » de la série « Cops » – c’est que cela a failli ne pas se produire.

Publicité

Dans le trade à 3 équipes de départ, [le président de Heat, Pat] Riley voulait faciliter l’implication de Butler en envoyant Dragic à Dallas. Dragic aurait fait équipe avec son jeune ami slovène, Luka Doncic, mais aurait dit adieu à ses projets avec la Heat.

Les Mavericks n’avaient aucun intérêt à prendre Dragic – un trentenaire qui boitille sur un genou récemment passé sur le billard et dont les meilleures années semblaient derrière lui – alors le Heat a dû être plus créatif, tout en restant coincé avec des joueurs a priori cabossés. Là encore, rien ne s’est passé comme prévu.

Publicité

On n’est donc pas passé loin d’une doublette slovène aux Mavericks, en plus du Letton Kristaps Porzingis. Les Mavs n’ont finalement pas fait confiance à Dragic, pour le plus grand bonheur du Heat et de leurs fans désormais.

Goran Dragic Miami Heat NBA 24/24

Les dernières actualités