NBA – Le trash-talking archi-insolent de Howard et McGee contre Jokic

Dwight Howard et JaVale McGee tout sourire sur le banc des Los Angeles Lakers
Garrett Ellwood

Redevenus joueurs de basket après avoir été mis de côté par Frank Vogel face aux Rockets, Dwight Howard et JaVale McGee continuent malgré tout d’incendier leurs adversaires depuis le banc des Lakers. Leur dernière victime en date n’est autre que… Nikola Jokic.

Publicité

Le temps de 5 rencontres, Dwight Howard et JaVale McGee sont certainement devenus les cheerleaders les mieux payés au monde. Très peu utilisés par leur coach face au small-ball des Rockets au tour précédent, les deux pivots s’étaient fait un devoir d’encourager leurs partenaires et de décontenancer leurs adversaires. Une attitude qu’avait louée Frank Vogel.

Leur énergie sur le banc joue un grand rôle dans l’enthousiasme qui règne dans le groupe. Il n’y a pas de fans, vous voyez ? Donc plus les gars qui ne sont pas sur le parquet sont actifs, plus ils sont engagés, plus on va générer notre propre énergie. Et Dwight et JaVale ont été les gars les plus bruyants sur le banc.

Publicité

Cette parenthèse loin des terrains a donc pris fin pour les deux énergumènes, qui ont retrouvé du temps de jeu sur la série contre Denver. Howard avait notamment annoncé que lui et son compère avaient hâte de retrouver le rôle qui était le leur sur le reste de la saison, à savoir dominer dans la raquette.

Ce rôle, ils le remplissent jusqu’ici à la perfection contre les Nuggets. Sur les deux premiers matchs de la série, McGee et Howard tournent respectivement à 11 et 15 minutes de jeu, et impressionnent par leur capacité d’intimidation et leur talent au rebond. Cela ne les empêche pas de toujours se distinguer lorsqu’ils ne se trouvent pas sur le parquet.

Publicité

Quelques minutes après l’entame du Game 2, leurs paroles à l’égard de Nikola Jokic ont par exemple été captées par Chris Haynes de Yahoo! Sports. Au marquage d’Anthony Davis devant le banc des Lakers, l’intérieur a ainsi subi une séquence de trash-talking maison pour lui signifier que le Unibrow allait… le manger tout cru.



Publicité

Quand Nikola Jokic s’est mis à défendre sur Anthony Davis dans le 1er quart-temps, Dwight Howard et JaVale McGee ont crié : « C’est Thanksgiving : un steak, des amuse-bouche, un filet mignon, des patatoes et une coupe de champagne ! » AD s’est régalé.

En effet, AD a immédiatement été cherché par ses coéquipiers sur l’action en question, et a facilement enroulé Jokic pour inscrire son panier dans la peinture. De quoi entrainer la satisfaction personnelle de McGee.

Je vous avais dit qu’il n’allait en faire qu’une bouchée !

Publicité

Il faut dire que, même s’il n’est pas systématiquement défendu par le Joker, Davis se régale depuis le début de ses finales de conférence offensivement. Il affiche ainsi des moyennes de 34 points, 52.3% au tir et 42.9% à 3 points. C’est sans parler de son game-winner inscrit la nuit dernière, aux dépens d’un contest désespéré du Serbe.

JaVale McGee et Dwight Howard sont précieux sur le terrain pour les Lakers, mais aussi en dehors face aux Nuggets. Aucun adversaire ne les effraie, pas même Nikola Jokic.

Les dernières actualités