NBA – L’incroyable résistance d’Alex Caruso face à Nikola Jokic !

NBA - L'incroyable résistance d'Alex Caruso face à Nikola Jokic !
(DR)

A priori, le matchup entre Alex Caruso et Nikola Jokic n’a rien d’avantageux pour les Lakers, de par la différence physique évidente entre les deux hommes. Pourtant, les chiffres relatent une vérité toute autre…

Publicité

À l’aube de la série tant attendue entre les favoris proclamés au titre, et les tombeurs de l’autre gros épouvantail à l’Ouest, un duel faisait l’objet d’un gros focus. L’affiche entre Lakers et Nuggets nous promettait une bataille féroce à l’intérieur entre deux des meilleurs big men de la ligue, à savoir Nikola Jokic et Anthony Davis.

Après 4 rencontres, c’est bien ce dernier qui semble avoir pris un léger avantage sur son adversaire direct, conformément à la physionomie de ces finales de conférence (3-1 pour les Lakers). Néanmoins, Denver parvient de temps à autre à obtenir des matchups plus confortables pour leur star serbe, et l’un d’eux n’est autre que celui qui le voit opposé… à Alex Caruso.

Publicité

Un pivot de 2m13 et 120 kilos, face à un combo guard d’1m98 et 85 kilos : le bras de fer semble gagné d’avance pour le Joker avec cette simple présentation. Pourtant, sur les 9 possessions où les deux hommes se sont retrouvés en confrontation directe, l’arrière parvient parfaitement à contrarier Jokic. En témoignent ces deux séquences.

Publicité

Des bribes d’action qui pourraient cependant faire office d’exception. On voit en effet mal un défenseur de la taille du Bald Eagle, aussi déterminé soit-il, stopper une superstar du gabarit de Jokic. Et pourtant, du haut de ses 51.7% de réussite au tir et 43.6% derrière l’arc, l’intérieur ne tourne qu’à… 25% face à Caruso.



Même si l’échantillon pris reste très restreint, Jokic a tenté sa chance à 4 reprises sur la tête du Laker, et n’a trouvé qu’une fois la mire. Une action où il a profité d’un pick-and-pop bien exécuté pour planter une banderille malgré le contest tardif de Caruso. Mais l’impact défensif de ce dernier ne se limite pas seulement à cela, comme le montre cette action du Game 2.

Publicité

Cherchant à tout prix la position préférentielle sur son adversaire, le Serbe n’obtient finalement jamais l’avantage. Pourraient également être mentionnées les bonnes aides défensives de Caruso lorsque Jokic se trouve près du panier, ou son interception sur une passe du double All-Star. Terminons malgré tout avec ce un-contre-un rondement mené par l’Angelino.

Publicité

Face aux Lakers, Nikola Jokic trouve du répondant avec Anthony Davis ou encore Dwight Howard, mais ne peut même pas se satisfaire de paniers faciles sur des rotations impliquant Alex Caruso. De quoi illustrer les énormes qualités de défenseur du frêle arrière.

Les dernières actualités