NBA – La révélation de LeBron James… sur les Finales 2019

Lebron discret été
(DR)

Après une saison d’absence – une rareté sur la décennie passée, LeBron James s’apprête à retrouver les Finales NBA. Mais si l’on se fie à ses propos, le King n’a pas profité de la dernière édition pour couper du basket. Loin de là.

Publicité

Qu’avaient en commun les 8 Finales NBA disputées entre 2011 et 2018 ? Toutes ont vu LeBron James batailler pour une bague de champion, que ce soit sous les couleurs du Heat ou des Cavaliers. Une série exceptionnelle qui illustre avant tout sa domination sur la décennie passée, et qui a coupé court la saison passée.

Arrivé aux Lakers durant l’été 2018, le King n’a en réalité même pas pu goûter aux playoffs pour son premier exercice à Los Angeles. Il a donc suivi depuis son domicile le déroulement de la postseason, et par la suite le sacre des Raptors face à ses meilleurs ennemis sur les dernières années, les Warriors.

Publicité

Cette absence des Finales, LeBron s’était fait un devoir de ne pas la prolonger. Il est parvenu à ses fins la nuit dernière, en compilant un triple-double impressionnant pour offrir leur ticket aux pensionnaires du Staples Center. Mais pour lui, c’est comme si son lien avec les Finals ne s’était jamais rompu, comme il l’a révélé à Rachel Nichols d’ESPN.

Publicité

Ça dépend de quel match (des Finales 2019) on parle. Il y en a deux que j’ai regardés à la maison. Il y en a un ou deux pendant lesquels j’étais à Cabo (au Mexique, ndlr). Et il y en a deux que j’ai suivis dans un bar à chicha. Pendant les Finales l’année dernière. C’est la vérité. Je ne fumais pas de chicha mais je me trouvais là-bas.



Vous avez tous la scène en tête ? LeBron avec sa bande de potes, tous installés au tour d’une table à fumer la chicha, pendant que la star des Lakers fixe l’écran de télé de l’établissement ? Vous l’avez compris, LBJ est donc bien ce pote qui devient insociable quand du sport est diffusé sur une télévision dans un lieu public. Il l’admet d’ailleurs volontiers.

Publicité

Les matchs étaient retransmis à Cabo, ils étaient diffusés sur la télé chez moi, et au bar à chicha. J’ai regardé chaque minute de chaque match jusqu’à ce que ce soit terminé. En fait, j’ai regardé tous les matchs de playoffs l’année dernière. Au fond, je reste un simple fan de ce jeu, j’adore ce sport. J’adore la compétition. J’adore les playoffs.

De par son statut, le numéro 23 ne se plaçait cependant pas comme un spectateur lambda cherchant juste à se divertir devant un petit match de basket. Il profitait ainsi de sa position pour observer le jeu de ses adversaires, et s’imaginer à leur place en visant à terme un retour à ce stade de la compétition. Quitte à fortement agacer sa femme.

Publicité

Et puis, il y a aussi une part de moi qui disait : « Oh, j’aimerais être à leur place. Qu’est-ce que j’aurais fait à tel instant ? Quelle action j’aurais faite à ce moment-là si j’étais sur le terrain ? » Je n’ai pas manqué un seul match. Même en vacances, je n’ai pas raté un seul match. Ma femme n’a pas vraiment apprécié, mais elle a dû s’y faire.

Les champions ne prennent pas de vacances, et même lorsqu’il bénéficie de temps libre, LeBron James garde un œil attentif sur la NBA. Les bars à chicha de Californie l’aident d’ailleurs à cela.

Les dernières actualités