NBA – Les détails de la célébration de LeBron James jusqu’au bout de la nuit

LeBron James et les Lakers
(DR)

Après avoir validé sa 10ème participation aux Finales NBA, LeBron James a pris le temps de décompresser comme il se devait. Et son arrivée au QG des Lakers avait quelque chose de… parfaite.

Publicité

Il a accompli la première grosse mission qui était la sienne. Dans un Ouest relevé, au milieu de Clippers, Rockets, Nuggets et consorts affamés, LeBron James a mené ses Lakers jusqu’au titre de conférence, et donc aux Finales NBA.

Une réussite qu’il doit en partie à son match de mammouth dans le Game 5, avec 38 points, 16 rebonds et 10 passes. Et si « le travail n’est pas terminé », comme il ne cesse de le répéter, le King et ses troupes avaient bien mérité un peu de détente dans la nuit.

Publicité

Dès la dernière session média terminée, sur les coups de 0h50 en Floride, Bron a apostrophé Anthony Davis : « Il faut qu’on aille au Bridges, bruh ». Cet endroit, c’est le « Three Bridges », un des restaurants de Disney World, que vous pouvez voir ici :

Photo : Sam Amick / The Athletic


Si beaucoup de joueurs, membres du staff et officiels des Lakers sont immédiatement allés au Bridges, LeBron a pris son temps. Il a disparu une petite heure. Puis il a surgi, dans une scène assez épique à imaginer, et racontée par Sam Amick de The Athletic :

A environ 1h40 du matin, James a pris sa bicyclette, est passé devant le Maya Grill, puis s’est engagé sur le pont qui mène au Three Bridges. Il y avait quelque chose de parfait dans la manière avec laquelle il est arrivé. Le restaurant était déjà bien peuplé, et « Freestyle » de Lil Baby résonnait dans toute la bulle.

Publicité

Son choix de transport – un vélo – donnait l’impression d’un grand enfant de 35 ans. Il a garé son vélo, comme il le faisait à Akron quand il était encore gamin, et a été accueilli par une salve d’applaudissements quand il est entré dans les lieux.

« Heeeey !! », ont hurlé les gens lorsqu’il a débarqué. Certains ont réclamé un discours. Mais pour être honnête, il en avait déjà assez dit avec son match.

Publicité

La suite, ce furent 3 heures de fête, jusqu’à un retour dans les chambres à 4 heures du matin pour les plus motivés. Une pièce sur JR Smith ? Evidemment.

LeBron James NBA 24/24

Les dernières actualités