NBA – « Le Heat me rappelle les Pistons de 2004 »

(DR)

Miami a surpris beaucoup de monde en se hissant jusqu’aux Finales NBA, en éliminant au passage tous les gros poissons de la conférence Est. Pour décrocher une inattendue bague, le Heat va maintenant devoir faire tomber l’ogre Lakers, comme les légendaires Pistons de 2004. Et les ressemblances sont frappantes entre les deux équipes.

Publicité

Au début de saison, les favoris pour sortir de la conférence Est étaient les Bucks, amenés par un grand Giannis Antetokounmpo, les Sixers du duo de All-Stars Embiid / Simmons, les jeunes Celtics, ou encore les champions en titre Toronto, qui pouvaient compter sur un grand coach et un Pascal Siakam en pleine évolution pour combler le départ de Kawhi Leonard.

Mais l’histoire a été bien différente en réalité. En effet, le Heat, que les analystes prévoyaient à la lutte pour les playoffs, s’est révélé au fil des mois. Et lors de cette postseason, Miami a tout écrasé sur son passage. Indiana, Milwaukee, puis Boston ont cédé face à ce collectif redoutable.

Publicité

Si ce parcours est en apparence inattendu, dans le jeu, il semblerait que la meilleure équipe soit sortie de la conférence Est pour affronter les Lakers. Sûrs de leur force, les joueurs du Heat n’ont absolument jamais paniqué, surtout dans les fins de match, ce qui n’est pas sans rappeler une équipe légendaire à JJ Redick, comme il l’a expliqué dans son podcast.



Si Boston était allé en Finales, je pense que la série aurait duré 4 ou 5 matchs. Mais là, j’ai l’impression que le Heat peut pousser Los Angeles dans ses retranchements. C’est un peu comme quand les Pistons de 2004 ont battu les Lakers. Cette équipe me rappelle les Pistons de 2004.

Publicité

Et les ressemblances entre ces deux équipes sont frappantes… Il n’y a pas vraiment de superstar, le collectif et le mouvement sont à la base de tout, et il y a dans la raquette un défenseur d’exception (Ben Wallace et Bam Adebayo). Il est aussi drôle de voir qu’un trade a permis à ces deux équipes de se perfectionner à l’aube des playoffs.

En 2004, les Pistons ont fait venir Rasheed Wallace, et en 2020, Miami a fait venir Andre Iguodala. Deux joueurs d’expérience qui ont joué un rôle majeur dans le parcours de leur équipe en playoffs. Les fans du Heat n’ont maintenant plus qu’à prier pour que l’issue soit la même.

Publicité

Après Toronto la saison passée, la conférence Est nous a offert une nouvelle surprise en playoffs. C’est en train de devenir une tradition, et ce n’est pas pour nous déplaire.

Déclarations Detroit Pistons Miami Heat NBA 24/24

Les dernières actualités