NBA – « Ça me brûle encore » : le match qui hante LeBron à ce jour

LeBron James confond Nuggets et James Bond
Kirby Lee-USA TODAY Sports

LeBron James est passé par toutes les émotions lors de sa longue et glorieuse carrière. En playoffs, il a beaucoup gagné, mais il a aussi parfois été humilié… D’ailleurs, un match en particulier lui reste encore au travers de la gorge, près de 10 ans après les faits.

Publicité

Tout le monde les annonçait favoris, et les Lakers ont fait honneur à ce statut lors du match 1 des Finales 2020. Face au Heat, les hommes de Frank Vogel ont été sérieux et appliqués, et ils se sont fort logiquement imposés 116-98, au terme d’une rencontre (presque) maitrisée de bout en bout.

Publicité

Au lendemain de cette démonstration, certains sont déjà prêts à s’enflammer, et à annoncer les Lakers vainqueurs en 4 ou 5 matchs… Mais LeBron James n’entend pas tomber dans la facilité, et garde un œil très critique sur la rencontre. Malgré la large victoire, il y a des choses qu’il n’a pas appréciées du tout dans son groupe.

Le King a raison, la méfiance est de mise. Car il a déjà subi d’énormes revers en Finales, notamment en 2011 face aux Mavericks. Miami menait 1-0 dans la série, maitrisait le match 2… et puis Dallas a créé la surprise. Près de 10 ans après, LeBron ne s’en est visiblement pas remis !

Publicité



J’ai déjà vécu des matchs de Finales où tout va dans ton sens, tu as l’impression que tu maitrises totalement la rencontre… Mais une action par ci, et une action par là peuvent changer la dynamique d’une série. Et un exemple qui reste toujours dans ma tête, c’est le match 2 des Finales 2011 entre Miami et Dallas.

Publicité

D-Wade met un 3 points devant leur banc, il nous donne une avance de 13 ou 17 points… Et à partir de ce moment, Dallas a sorti une incroyable série. Finalement, Dirk Nowitzki a mis un layup main gauche pour voler le match. Ce résultat me brûle encore à ce jour. Le meilleur enseignant dans la vie s’appelle l’expérience, et j’ai vécu beaucoup de choses.

Il s’est fait avoir une fois, alors LeBron James ne risque pas de baisser sa garde ce coup-ci. Si le Heat veut espérer quelque chose dans ces Finales, il faudra tout donner, puisque les Lakers ne feront pas le moindre cadeau, et ne présenteront pas la moindre faille mentale.

Publicité

À 35 ans, LeBron James dispose de l’expérience nécessaire pour ne pas se relâcher. Tant que la 4ème bague ne sera pas officiellement autour de son doigt, il donnera tout.

Les dernières actualités