NBA – Les 2 seules personnes qui n’ont pas posé le genou pendant l’hymne du Game 1

LeBron James et les Lakers un genou au sol
The Sun (DR)

Finales NBA ou pas, le mouvement Black Lives Matter continue de se faire entendre. Comme à chaque match, joueurs, staffs et arbitres se sont mis à genoux ensemble pendant l’hymne américain… à deux exceptions près cette fois-ci.

Publicité

Les Etats-Unis vont vivre des prochaines semaines intenses. D’abord sur le plan sportif, avec le début la nuit dernière des Finales NBA tant attendues et une première manche aisément remportée par les Lakers face au Heat (116-98). Mais c’est surtout sur le plan politique que cela va s’agiter avec les élections présidentielles qui se profilent et un premier débat explosif entre Donald Trump et Joe Biden, qui a fait réagir les joueurs.

Comme on le sait, la NBA et la politique sont de plus en plus liées, notamment par le mouvement Black Lives Matter. Les joueurs, très engagés, ont pris la décision dorénavant de s’agenouiller pendant l’hymne à chaque rencontre, et le Game 1 des Finales n’a certainement pas dérogé à la règle. Cependant, certains prennent parfois la décision de ne pas se joindre au mouvement. Ils étaient deux hier.

Publicité

Seuls l’un des arbitres et Meyers Leonard sont restés debout pendant l’hymne.



En ce qui concerne Meyers Leonard, ce n’est pas une surprise. L’intérieur du Heat a pris cette décision mûrement réfléchie avant d’arriver dans la bulle, et il est resté fidèle à ses convictions. Alors pourquoi cette décision ? Elle est avant tout liée à sa famille. Il s’était expliqué en août dernier auprès de l’Associated Press :

Publicité

Certaines des conversations que j’ai eues ces trois derniers jours ont été littéralement les plus difficiles. Je soutiens le mouvement Black Lives Matter et j’aime et je soutiens aussi les militaires, mon frère et les personnes qui se sont battues pour défendre nos droits dans ce pays.

Le frère de Meyers Leonard est en effet au service des Marines et à ce titre, le joueur ne peut se résoudre à protester contre le drapeau en s’agenouillant pendant l’hymne.

Publicité

Ils sont peu nombreux à ne pas suivre le mouvement de protestation pendant l’hymne national, et ces cas particuliers ont une raison bien précise. Dans le cas de Meyers Leonard, c’est par respect pour son frère.

Los Angeles Lakers Miami Heat NBA 24/24

Les dernières actualités