Publicité

NBA – Un Rocket dégomme la stratégie… des Rockets face aux Lakers

James Harden en discussion avec Russell Westbrook lors du Game 1 entre les Los Angeles Lakers et les Houston Rockets, lors des playoffs NBA 2020
Jesse D. Garrabrant

Sèchement éliminé des playoffs par les Lakers, Houston n’aura pas su trouver la parade à l’immense talent de l’effectif angelino. Un membre des Rockets peste d’ailleurs toujours concernant la tactique employée par sa franchise.

Publicité

La postseason 2020 avait des allures de dernière chance pour le projet des Rockets. Après 3 saisons conclues avant d’atteindre les Finales tant désirées sous les ordres de Mike D’Antoni, les dirigeants de Rocket City souhaitait voir leur objectif être enfin atteint. À deux doigts d’être sortis par le Thunder au 1er tour, c’est finalement contre les Lakers qu’ils ont dû faire une croix sur leurs ambitions de titre.

Vainqueurs de la 1ère rencontre contre les Californiens, les joueurs de Houston ont plié face aux ajustement mis en place par leurs adversaires. Exit la raquette composée par Anthony Davis et JaVale McGee : Markieff Morris a fait son apparition dans le cinq de départ de Frank Vogel, et est venu compléter un lineup dévastateur pour les Texans.

Publicité

Embêtés par la taille et la mobilité d’AD au poste 5, ces derniers n’ont jamais pu résoudre cette équation, concédant un gentleman sweep (1-4). Durant une session barber diffusée en live sur son compte Instagram, Austin Rivers a vu le Brow débarquer dans ses mentions, et a pu exprimer toute sa frustration quant à la tactique utilisée par son équipe face à lui.



Publicité




Quand je pénétrais dans la raquette, je tombais sur JaVale et toi. Et puis on switchait sur tous les écrans aussi. Je me retrouvais sur AD, Bron, JaVale… Donc je faisais des p*tains de fautes sur eux. J’étais là : « Qu’est-ce qu’on est en train de faire ? Je ne devrais pas être dans cette peinture. » Je fais 1m93, 97 kilos, et ces gars font 2m08, 2m10, 2m13, et pèsent 115, 120 kilos…

Le mismatch est évident pour un arrière du gabarit de Rivers, mais l’était tout autant pour le pivot attitré des Rockets, à savoir P.J. Tucker. Ce dernier n’a jamais pu contenir Davis, tout comme ses autres coéquipiers, et ont logiquement plié sous ses assauts. De quoi illustrer les limites du small-ball de Houston, qui commence visiblement à sérieusement agacer l’arrière.

Publicité

Malgré la supériorité évidente des Lakers sur le papier, les Rockets ne sont pas parvenus à trouver des alternatives à leur small-ball de fait pénalisant contre les Angelinos. Une impuissance tactique qui tourmente encore Austin Rivers.

Déclarations Houston Rockets Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24