NBA – Malgré sa performance, LeBron attaqué après le Game 4 !

LeBron James agacé face au Heat
(DR)

Le match 4 de ces Finales était crucial, comme bien souvent en playoffs. Les Lakers l’ont emporté assez logiquement, grâce à une défense de fer, et un LeBron James proche du triple-double. Mais malgré ses statistiques folles, le King a été très critiqué par son « hater » n°1 : Skip Bayless.

Publicité

Quand on prend les statistiques de LeBron James sur le Game 4 des Finales face au Heat, on se dit que le King a une nouvelle fois écrasé la concurrence. 28 points, et donc meilleur marqueur de la rencontre, 12 rebonds, meilleur rebondeur, et 8 passes décisives… Il a frôlé un nouveau triple-double phénoménal.

Publicité

Mais tout n’a pas été parfait dans la rencontre du n°23 des Lakers. S’il a parfaitement fini, aidant ses Lakers à l’emporter, son entame de match laissait à désirer. LeBron ne semblait pas forcément impliqué dans le jeu, et surtout, son manque de concentration était flagrant. La preuve, après de nombreuses pertes de balle, il a été repris à l’ordre par Jason Kidd.

Alors forcément, le plus grand « hater » du King n’allait pas le rater après un si triste début de rencontre. Dans son émission Undisputed, Skip Bayless s’est fait un plaisir de détruire LeBron James, malgré la victoire des Lakers. Pour lui, la vraie star s’appelle Anthony Davis.

Publicité



J’ai regardé la feuille de match, et j’ai vu des chiffres qui sautaient aux yeux. Le meilleur +/-, et de loin dans ce match crucial, « l’un des plus gros matchs de [sa] carrière », était Anthony Davis avec +17. Personne ne l’a approché. Les Lakers les plus proches étaient KCP avec +8, et Rondo à +8. Et ils ont tous les deux eu un rôle majeur.

Publicité

LeBron James est bien plus loin, dans le négatif, avec -2 ! Donc AD était à +17, et LeBron -2… Je pourrais argumenter facilement pour dire que Davis a sauvé LeBron James hier. C’est AD qui a fait toutes les petites choses nécessaires pour remporter le match, comme défendre sur Jimmy Butler. C’était une énorme différence dans cette rencontre.

Et puis revenons sur le message qu’il a envoyé à ses coéquipiers. Je m’attendais à ce qu’il démarre fort la rencontre. Est-ce qu’on l’a vu démarrer fort ? Non ! Est-ce qu’on a vu le feu sacré dans ses yeux ? Non ! Est-ce qu’on a vu une biche apeurée par les phares d’une voiture ? Oui ! Je ne l’ai pas reconnu, j’ai cru qu’il allait craquer comme en 2011.

Publicité

Ce que dit Skip Bayless n’est pas totalement faux. Si LeBron James a les stats de son côté, le travail d’Anthony Davis a été déterminant, surtout défensivement. La preuve, quand il était sur le terrain, les Lakers ont inscrit 17 points de plus que le Heat. Un +/- digne d’un MVP des Finales.

LeBron James sera toujours très critiqué, quoiqu’il fasse. Malgré un presque triple-double, certaines erreurs ne lui sont pas pardonnées. On peut compter sur Skip Bayless pour les exposer.

Les dernières actualités