NBA – Le gros sacrifice que vont sûrement faire les Bucks

La débâcle historique des Bucks dans le 4QT ! NBA
(DR)

Parmi les plus grosses déceptions de la saison, les Bucks vont devoir procéder à quelques changements durant cette offseason pour espérer remporter une bague et satisfaire par la même occasion Giannis Antetokounmpo. Pour ce faire, le front office devra également se préparer à des sacrifices. On fait le point.

Publicité

Favoris à l’Est avant le début de la saison, les Bucks sont tombés sur un os en postseason : le Heat. La franchise floridienne était mieux préparée, et tout simplement trop forte pour Milwaukee. A partir du moment où Bam Adebayo pouvait contenir – avec un peu d’aide – Giannis Antetokounmpo, les coéquipiers du Grec n’avaient plus de solutions pour surprendre leur adversaire.

Pour le front office, c’est donc le moment de faire le point. Après une telle déception, et une telle leçon contre Miami, hors de question de revenir l’an prochain avec le même effectif. On attend du changement, et notamment au poste du meneur. Car s’il y a bien un homme qui est critiqué après cette débâcle, c’est Eric Bledsoe.

Publicité

Pourtant, avec environ 16 points de moyenne depuis son arrivée dans le Wisconsin, Bledsoe s’est imposé comme un meneur sous-estimé : capable de scorer et de se créer son propre tir, tout en pouvant défendre et éteindre son vis-à-vis. Le problème, et pas des moindres, c’est que l’ancien des Suns ne le fait que d’octobre à avril. Le reste du temps, il devient plus problématique pour son équipe, et cela s’est parfaitement vu dans la bulle.



Son plus grand défaut dans le jeu ? Ses trois points. En 31 matchs en playoffs, son pourcentage est descendu à 25.4%, faisant de lui l’un des pires en la matière. En sachant que la ligue s’est orientée vers le tir primé, vous imaginez bien que cela est un problème pour Milwaukee, encore plus avec Giannis à côté. Un trade ? Oui, c’est l’option la plus probable, mais à quel prix ?

Publicité




Jrue Holiday, Chris Paul, Goran Dragic ou encore Mike Conley : autant de joueurs que le front office pourrait viser. Seulement en cas de trade, le coût serait logiquement important. On peut penser à Donte DiVincenzo et des tours de draft, ce qui paraît coûteux. Derrick Rose est un autre nom plausible, mais pas sûr qu’il soit le bon fit pour faire franchir un cap.

En clair : les Bucks se retrouvent dans l’obligation d’améliorer leur poste de meneur. Toutefois, le banc mérite également un petit lifting pour assouvir les ambitions d’un titre, tout ça en ayant des atouts extrêmement limités. Rappelons que Bledsoe a touché une extension de 70 millions pour 4 ans en 2019. Un deal qui ressemble de plus en plus à un poison au fil du temps, et dont les Bucks vont devoir se défaire.

Publicité

Vu leur saison, les Bucks doivent indéniablement améliorer leur roster, coûte que coûte. Le poste 1 avec Eric Bledsoe semble être la priorité, mais reste à trouver un deal idéal. Autant le dire tout de suite : ce n’est pas gagné.

Eric Bledsoe Milwaukee Bucks NBA 24/24 Transferts & rumeurs

Feed NBA 24/24