NBA – « Le titre des Lakers ? J’ai fêté ça en fumant 10 joints »

Lebron James davis anthony
(DR)

Le titre des Lakers a logiquement entrainé la joie de centaines de milliers de fans à travers le monde, dont un, au nom bien connu dans la maison, l’a célébré… à sa manière.

Publicité

10 ans. Cela faisait 10 ans que la Laker Nation attendait le retour du trophée Larry O’Brien dans la Cité des Anges. Et contrairement aux Celtics, par exemple, qui sont parvenus à se maintenir à un niveau au pire décent depuis leur dernier titre en 2008, les Angelinos ont, eux, dû traverser des heures bien sombres avant de retrouver la lumière.

Malgré la poursuite de la carrière de Kobe Bryant jusqu’en 2016, les fans ont ainsi dû composer avec la pauvreté chronique de son supporting cast durant toutes ces années. Finalement, les venues de LeBron James en 2018, puis d’Anthony Davis en 2019, ont laissé entrevoir l’arrivée de jours meilleurs, qu’ils savourent donc pleinement actuellement.

Publicité

Parmi ces supporters qui exultent devant le retour au premier plan de la franchise, les anciens joueurs sont pléthore. Magic Johnson ou encore Kareem Abdul-Jabbar n’ont pas camouflé leur joie ces derniers jours, tout comme… Ron Artest. Le champion 2010 était lui aussi devant sa télé pour assister au sacre de L.A., et a fait dans la simplicité pour fêter ça.



J’étais tout simplement à la maison, et je me suis allumé un joint. J’ai fait la fête toute la journée tout seul chez moi, avec deux ou trois amis proches. On s’est fumé… Je ne sais même pas, peut-être 10 joints ! On s’est bien amusé. Je le méritais. Les Lakers ont gagné. C’était la folie. C’était comme si j’avais gagné aussi.

Publicité

Journeyman comme on en fait peu, Metta Sandiford-Artest, de son nouveau nom, a passé 6 saisons sous les couleurs des Lakers, soit plus que n’importe quelle autre équipe pour laquelle il a joué. Il reste donc particulièrement attaché aux Purple & Gold, et se plaçait d’ailleurs comme l’auteur du shoot le plus important de ces 10 dernières années pour l’organisation.

À l’image d’autres joueurs ayant évolué pour plusieurs franchises dans leur carrière, et passés par les Lakers, il garde donc un lien privilégié avec l’équipe de la famille Buss. Sa célébration, en comité restreint et avec de l’herbe – légale en Californie, ne surprendra quant à elle personne au vu de sa personnalité.

Publicité

Crier devant son écran ? Rejoindre les fans devant le Staples Center ? Très peu pour Metta Sandiford-Artest, qui a préféré s’enfiler quelques blunts entre bons amis pour fêter le titre des Lakers.

Déclarations Los Angeles Lakers NBA 24/24

Les dernières actualités