NBA – L’étonnant joueur souhaité par les Rockets à la dernière deadline

Drôle de réaction de James Harden sur le banc NBA
(DR)

Adeptes du micro-ball, les Rockets ont connu un premier échec cette saison. Avec les changements au sein du front office, on peut même penser que l’expérience ne sera pas renouvelée. Pourtant, en février dernier, il y avait déjà certains doutes si l’on se fie au renfort souhaité.

Publicité

Nouvelle année, et nouvelle déception pour les Rockets. Même avec James Harden et Russell Westbrook, les Texans n’ont pas réussi dans leur quête du titre. Pour leur défense, il était presque impossible de battre ces Lakers là, eux qui sont désormais les champions en titre. Le problème, c’est que les hommes de Mike D’Antoni ont fait pâle figure dans cette postseason.

Juste avant de se qualifier pour le second tour, il ne faudrait pas oublier que Houston a eu besoin d’un Game 7 afin de venir à bout du Thunder. Le micro-ball est-il en cause ? Disons qu’il n’a pas montré un avantage durant cette postseason, au point que le projet de jeu devrait vite être abandonné.

Publicité

Les départs de MDA, puis de Daryl Morey plus récemment, n’aident en rien la franchise texane sur ce point. Cette philosophie était adoptée par ces deux hommes, mais pas nécessairement par leurs successeurs. On peut donc penser que le micro-ball est de l’histoire ancienne, et il aurait pu ne jamais exister. La preuve, l’intérêt des Rockets pour… Nerlens Noel, et ça remonte à février dernier d’après Tim MacMahon d’ESPN.



Ils ont évidemment décidé d’aller directement sur le micro-ball, mais les Rockets pensaient qu’ils auraient parfois besoin d’un pivot. Si Clint Capela était là à plein temps, ils voulaient quelqu’un qui puisse être là à temps-partiel, dans la rotation. Par exemple, ils ont eu des discussions pour acquérir Nerlens Noel. Ils étaient même optimistes.

Publicité

Au final, Noel n’a jamais quitté le Thunder et les Rockets n’ont jamais eu de renfort dans la raquette. La franchise a foncé sur son micro-ball, sans grand succès. Avec le pivot d’Oklahoma City, est-ce que la donne aurait été différente ? On peut aisément penser que non.

On attend désormais du changement, puisque les dirigeants sont sur un énorme coup pour l’an prochain. Preuve que le poste de pivot est visé, et le front office pourra toujours tenter à nouveau sa chance avec Noel, ce dernier étant agent libre cette offseason.

Publicité

Dès le départ, les Rockets avaient quelques doutes sur le micro-ball. A partir de là, difficile d’imaginer comment ce projet pouvait fonctionner. On efface tout et on recommence.

Les dernières actualités