NBA – Pourquoi Michael Jordan n’aurait pas été favorable à l’arrivée de Zion, Luka et Morant

Michael Jordan et Zion Williamson
Tim DeFrisco / Ezra Shaw

De nos jours, les jeunes joueurs ont la part belle en NBA, et certains se placent même déjà comme des superstars en puissance. Une vision qui ne doit pas ravir Michael Jordan. Explications.

Publicité

Face aux nombreux échecs des passages directs entre le circuit high school et la NBA, David Stern et ses adjoints avaient décidé en 2005 d’interdir l’accès à la ligue aux joueurs âgés de moins de 19 ans. Une règle toujours en vigueur actuellement, qui fait cependant de plus en plus débat au vu de la précocité de certains talents.

Plus que jamais, les jeunes joueurs semblent désormais capables de s’adapter et de s’imposer extrêmement rapidement au plus haut niveau. Les exercices rookies de Luka Doncic (19 ans en début de saison 2018-19), Ja Morant (20 ans en octobre dernier) ou encore Zion Williamson (20 ans depuis juillet) en sont la parfaite illustration.

Publicité

Mais alors que des discussions ont aujourd’hui lieu dans les bureaux de la ligue pour ré-autoriser le grand saut entre lycée et NBA, Michael Jordan, lui, ne votera certainement pas pour. En 2005, au moment de l’abolition de cette possibilité, il se montrait encore plus réformateur, et prônait un âge minimum encore plus important dans un entretien pour Cigar Aficionado.



Je crois fermement qu’un joueur devrait avoir 20 ans ou être plus vieux avant de passer professionnel. Tout ce qui est inférieur à ça est potentiellement néfaste. Il y a beaucoup de choses que vous devez prendre en considération.

Publicité

Si j’avais été un freshman ou même un sophomore, peu importe à quel point j’étais bon, je ne sais pas si j’aurais été prêt pour ce que j’ai dû affronter chez les pros. Mais vous avez de plus en plus de jeunes joueurs qui le font. Je suis convaincu qu’il vous manque quelque chose quand vous quittez tôt la fac, ou quand vous n’y allez pas du tout.

Les Kevin Garnett ou Kobe Bryant ont en effet eu besoin d’une période d’adaptation avant de pouvoir exprimer tout leur talent à l’échelon supérieur. Cependant, LeBron James a prouvé que cela n’était plus forcément une vérité absolue, tout comme certaines jeunes stars actuelles auraient pu, dans une moindre mesure, le faire si elles en avaient eu l’opportunité.

Publicité

Attaché aux cursus universitaires et à leurs bienfaits dans la formation d’un joueur, Michael Jordan se plaçait formellement contre le passage en pro avant la vingtaine il y a 15 ans. Il serait intéressant de savoir si sa position sur le sujet a évolué depuis.

Les dernières actualités