NBA – La ville farfelue où les Raptors pourraient jouer toute la saison prochaine

le facteur X des Raptors
Cole Burston

Pensionnaires de la Scotiabank Arena depuis 1999, les Raptors pourraient bien être contraints de délaisser temporairement leur bouillante salle pour une autre située à… un peu plus de 900 km.

Publicité

La crise du coronavirus a impacté de manière historique la saison NBA 2019-20, et devrait se révéler tout aussi perturbante pour l’exercice à venir. La pandémie ne semble pas sur le point de s’évaporer aux États-Unis, et devrait pousser Adam Silver et ses adjoints à délaisser de nouveau quelques traditions de la ligue.

L’une d’elle est déjà connue et certaine, à savoir la date du début de la saison. Celui-ci n’aura pas lieu en octobre, comme cela a quasiment toujours été le cas, mais possiblement en janvier. Une autre devrait concerner les trajets effectués par les franchises, qui devraient être réduits pour limiter les risques face à la maladie.

Publicité

Une organisation s’interroge particulièrement sur ce point, et n’est autre que les Raptors. En effet, les frontières entre les USA et le Canada sont pour l’heure toujours fermées, et resteront comme telles tant que la crise sanitaire ne se sera pas atténuée. Des discussions devraient donc être rapidement menées pour trouver la parade à ce désagrément.

Les dirigeants de Toronto, attachés à leur identité canadienne, tentent pour l’heure de trouver un accord avec la ligue pour autoriser les déplacements jusqu’à la métropole canadienne. Mais une autre solution aurait été envisagée pour l’équipe, à savoir un déménagement temporaire… à Louisville, dans le Kentucky selon Vincent Goodwill de Yahoo! Sports.

Publicité

Des sources de la ligue informent Yahoo! Sports qu’un lieu alternatif aurait été trouvé à Louisville, Kentucky. L’ancien joueur NBA désormais businessman à succès, Junior Bridgeman a été en contact avec la NBA, sachant que Louisville possède en son sein le KFC Yum! Center qui est prêt pour accueillir des matchs NBA.



Si le nom de Junior Bridgeman ne vous dit rien, il s’agit tout simplement du 2ème joueur le plus riche de l’histoire de la NBA dernière Michael Jordan. Parmi tous les investissements de l’ancien de… l’université de Lousville, figure l’achat de parts du fameux KFC Yum! Center et ses 22.000 places, qui postulerait donc pour accueillir les Raptors la saison prochaine.

Publicité

Interrogé par le Louisville Courier Journal, l’homme d’affaires a affirmé qu’il n’avait jusqu’ici tenu aucune conversation avec la ligue. Il serait malgré tout heureux d’accueillir l’organisation canadienne, dont le propriétaire est l’un de ses associés dans un business alternatif. Sa candidature ne serait néanmoins pas la seule d’après Goodwill.

Louisville ne serait pas en tête de liste si une re-location ou une expansion de la ligue devait se produire ; Seattle l’est. Mais il semblerait qu’il soit plus facile de déplacer les Raptors à Louisville pour une courte période – ou même pour partager un marché NBA actuel, selon des sources.

Publicité

Quelqu’en soit la destination, un déménagement temporaire d’une franchise de la sorte ne serait pas une première dans l’histoire. Face aux dégâts causés par l’ouragan Katrina en 2005, les Pelicans de la Nouvelle-Orléans avaient par exemple joué leurs rencontres à Oklahoma City pendant deux ans, avant de retrouver leur New Orleans Arena.

La saison 2020-21 devrait se révéler particulière pour toutes les franchises NBA, mais peut-être un peu plus pour les Raptors, qui pourraient imiter les Toronto Blue Jays et délocaliser provisoirement leurs rencontres hors du territoire canadien.

NBA 24/24 Toronto Raptors

Les dernières actualités