NBA – Danny Green peu optimiste à propos d’un grand rêve de LeBron

Danny Green proclame les Lakers équipe des États-Unis
Kelvin Kuo

Après 17 années remplies de succès en tout genre de la ligue, il ne reste que peu d’objectifs à remplir dans sa carrière pour LeBron James. L’un des principaux apparait cependant hors d’atteinte pour Danny Green.

Publicité

En venant aux Lakers, LeBron James souhaitait avant tout consolider sa place parmi les légendes de l’histoire de la NBA. En remportant un 4ème titre avec une 3ème franchise différente, ainsi qu’un 4ème trophée de MVP des Finales, tout en remettant les Lakers à égalité avec les Celtics dans le palmarès global de la ligue, il a certainement réussi son coup.

Connaissant le spécimen, cet ultime accomplissement ne rassasiera pas sa soif de victoires éternelle. On imagine aisément qu’il ne cracherait pas sur la conquête de 2 autres bagues, histoire de rejoindre le total d’un certain Michael Jordan. Mais un autre objectif, à la portée plus sentimentale, devrait le pousser à poursuivre sa carrière pendant plusieurs années.

Publicité

À 35 ans, le King pourrait ainsi repousser sa retraite pendant 4 ans, de sorte à pouvoir assister au plus près… aux débuts en NBA de son fils, Bronny, potentiellement éligible à la Draft 2023. Mais malgré la volonté immense de son leader, Danny Green craint dans les colonnes de Forbes qu’il ne soit pas capable de se maintenir dans la ligue aussi longtemps qu’il l’espère.



Je pense qu’il adorerait. Je ne sais pas si son corps va pouvoir tenir le coup pendant encore 3 ans. Je ne pense pas qu’il veuille continuer à jouer sans être capable d’évoluer au niveau qui est le sien actuellement. Et je pense que ce sera difficile dans 3 ans. À son rythme, la plupart des gens ne seraient que l’ombre d’eux-mêmes 20 ans après leurs débuts. Mais je suis sûr qu’il adorerait jouer avec Bronny.

Publicité

Malgré les prouesses qu’il a affichées ces dernières semaines, alors que beaucoup d’observateurs anticipaient son déclin avant même le début de la saison, voir LeBron toujours aussi régnant à 38 ans relèverait de l’exploit. Mais s’il y a bien un joueur capable de repousser les limites du corps humain, c’est bien lui.

S’il parvenait effectivement à conserver ses aptitudes d’ici 2023, un autre problème pourrait venir contrecarrer ses plans. Les derniers rapports sur la classe de Draft en question ne sont en effet pas favorables à Bronny. Ce dernier devra donc montrer plus sous le maillot de Sierra Canyon dans les mois à venir pour s’assurer une place en NBA.

Publicité

Jouer avec ou face à son fils aîné ? Le fantasme de LeBron James a le mérite d’être touchant, mais sera difficilement réalisable selon Danny Green. À LBJ, une nouvelle fois, de faire mentir les pronostics sur sa longévité.

Les dernières actualités