NBA – L’ex-coéquipier dézingué par JR Smith lui répond sèchement

jr smith new york knicks
(DR)

JR Smith n’a pas sa langue dans sa poche, il l’a encore prouvé il y a quelques jours en attaquant violemment un ancien coéquipier… Visiblement touché, ce dernier a répondu de manière assez sèche à l’arrière des Lakers. Reste maintenant à savoir qui dit la vérité…

Publicité

Fraichement auréolé d’un second titre NBA, même s’il n’a joué que 10 minutes en 3 matchs lors des Finales, JR Smith a de quoi être heureux. Après une longue période sans équipe, l’arrière a trouvé une nouvelle maison, et le succès a été immédiatement au rendez-vous. Espérons tout de même pour lui que son retour ne soit pas éphémère.

Parce qu’il est un personnage haut en couleur et un bon client, « Swish » a d’ailleurs du faire face à quelques sollicitations médiatiques à sa sortie de la bulle. Parmi les interviews qu’il a accordé, une a particulièrement fait parler d’elle… En effet, dans le podcast de la star NFL Patrick Peterson, JR a tout simplement détruit un ancien coéquipier.

Publicité

Rapidement mis au courant des attaques prononcées à son égard, Sam Dekker a tenu à réagir sur son compte Twitter. « Accusé » de soutenir le président Donald Trump, ce qui serait son droit le plus total, l’ancien de l’université de Wisconsin a tout nié en bloc. Il se dit même surpris face à cette violence.



Publicité

Eh bien, je suis aussi perdu que vous tous lol. Je suis quelqu’un de plutôt simple, je n’ai jamais été le joueur qui va parler de politique avec les autres. Surtout quand il mentionne Trump. Je n’ai jamais supporté Trump, alors ces commentaires m’ont surpris. « Quand ils portent des coups bas, on prend de la hauteur ». Merci, on passe à autre chose.

JR Smith a attaqué avec virulence, faisant même des affirmations graves, et Sam Dekker a tout rejeté en bloc… L’un des deux ment forcément, reste à savoir lequel. Et tout cas, cette affaire fait ressortir le nom de Dekker, hors de la ligue depuis la fin de la saison 2018/2019.

Publicité

On ne saura jamais le fin mot de l’histoire, à moins qu’un joueur présent dans l’effectif des Cavaliers à cette époque sorte du silence… Affaire peut-être à suivre.

Les dernières actualités