NBA – « Il déteste LeBron James »

Inquiétude coude LeBron
UPI.com (DR)

Avant même son arrivée en NBA, LeBron James possédait déjà son lot de haters. Celui-ci n’a fait que s’agrandir depuis, et possèderait désormais un membre du Heat selon un analyste.

Publicité

LeBron James et ses détracteurs, c’est une histoire qui ne prendra semble-t-il jamais fin. Quelles que soient ses actions ou ses exploits, le King voit toujours certains observateurs s’en prendre à lui. Le titre dernièrement conquis avec les Lakers n’a bien évidemment pas fait exception, et a entraîné de nombreux messages de haine.

Pour beaucoup, le chemin emprunté par L.A. pour accéder au trophée Larry O’Brien n’aurait rien de méritant, d’autant plus en prenant en compte le contexte particulier de la bulle d’Orlando. Les mésaventures rencontrées par Miami en Finales n’ont fait qu’accroitre ce sentiment, notamment dans l’esprit de Pat Riley.

Publicité

Quelques jours après la conclusion de la série, le président du Heat a lancé une grosse polémique avant de revenir sur ses propos face à l’ampleur qu’ils ont pris. Pour Skip Bayless, cette déclaration corrigée par la suite traduirait avant tout le fond de la pensée du dirigeant floridien concernant son ancienne star.

Publicité

Pat Riley déteste LeBron James. LeBron l’a laissé en plan quand il a soudainement annoncé qu’il rentrait à la maison (lors de son départ pour Cleveland, en 2014, ndlr). Il a laissé Dwyane Wade en plan parce qu’il estimait qu’il était fini en tant que joueur à cause de ses deux genoux qui commençaient à couiner.



La fin de l’histoire entre LBJ et South Beach serait toujours restée en travers de la gorge de Riley, qui a dû attendre plusieurs années pour voir sa franchise retomber sur ses pattes et retrouver les sommets. Et le timing employé par son joueur pour annoncer son départ n’aurait fait qu’aggraver le dossier pour l’analyste de FOX Sports.

Publicité

Il a attendu le dernier moment pour lâcher la bombe devant Pat Riley : « Je me casse ! Je te laisse. » Et rappelle-toi, Pat Riley s’est retrouvé coincé, il a dû surpayer Chris Bosh pour le conserver… Ça a été un désastre, parce que LeBron l’a laissé dans un bourbier. Il voulait que tout son crew ait accès aux bureaux de l’équipe.

Dès lors, selon Bayless, il n’y a rien d’étonnant à voir l’exécutif du Heat vouloir remettre en cause le sacre des Lakers et de LeBron. Son rétro-pédalage serait même avant tout de l’ordre de la communication, histoire de ne pas se mettre une partie de la planète NBA à dos malgré son amertume évidente envers le Chosen One.

Publicité

Pat Riley attendait tellement ces Finales (face aux Lakers et LeBron). Il a perdu le meilleur scoreur de son équipe en playoffs, Goran Dragic, et l’âme de son groupe, Bam Adebayo, au Game 1, et ça a tout changé. Il a parlé d’astérisque, et a fait machine arrière en disant qu’elle serait sur le Heat, et pas sur le titre des Lakers. Mais on sait tous les deux qu’il voulait la coller sur le front de LeBron !

Toujours désireux de voir le clan anti-LeBron auquel il appartient compter plus de membres, Skip Bayless affirme que Pat Riley aurait encore une grosse dent contre LeBron James. Une version qui peut se défendre.

Les dernières actualités