NBA – La piste James Harden aux Sixers réactivée aujourd’hui ?

James Harden pourrait débarquer aux Sixers
Mitchell Leefe (DR)

Dans une intersaison qui s’annonce totalement folle et incertaine, aucune piste n’est à exclure, même un départ de James Harden des Rockets. Après un énième échec en playoffs, le Barbu pourrait avoir des envies d’ailleurs… Et chez les Sixers, un homme qu’il connait bien pourrait tout tenter pour l’attirer !

Publicité

Le passage dans la bulle aura un impact sur l’avenir de nombreuses franchises… Si certaines ont vu qu’elles pouvaient compter à 100% sur des jeunes joueurs, comme les Nuggets avec un Jamal Murray devenu superstar, d’autres ont vu qu’il fallait tourner la page pour jouer un réel rôle dans la course au titre.

C’est notamment ce qu’ont décidé de faire les dirigeants des Rockets et des Sixers après une nouvelle campagne de playoffs décevante. Mike D’Antoni et Brett Brown sont partis, certains exécutifs aussi, et l’heure est désormais au renouveau dans le Texas et en Pennsylvanie. D’ailleurs, Philadelphie vient d’annoncer une signature qui pourrait changer beaucoup de choses lors de l’intersaison.

Publicité

L’ancien GM des Rockets Daryl Morey va signer dès ce weekend un contrat de 5 ans avec les Sixers, il va gérer les opérations basket de la franchise.



Quel rapport avec James Harden nous direz-vous ? Il se trouve que Daryl Morey n’est ni plus ni moins que l’homme qui se cache derrière son arrivée aux Rockets à l’été 2012. L’ancien GM de Houston aime le Barbu, son style de jeu, et il sait mieux que quiconque comment l’entourer pour le faire briller.

Publicité

Après une nouvelle saison conclue par une élimination en playoffs, le MVP 2018 pourrait lui avoir envie de relever un nouveau défi. Et quoi de mieux pour repartir à 0 que de se rendre dans une franchise dirigée par un homme qu’il apprécie, dans une conférence qui plus est totalement ouverte. Avec Joël Embiid à ses côtés, Harden pourrait enfin connaitre les Finales.

Pour monter un tel échange, les Sixers devraient sans doute se séparer de Ben Simmons, de Al Horford ou Tobias Harris, et de nombreux choix de draft. Un faible coût à payer, quand on sait que l’association entre le meneur australien et le « Process » ne fonctionne pas dans les grands moments, et que les deux autres All-Stars ne sont plus que l’ombre d’eux mêmes…

Publicité

Une chose est sûre, Daryl Morey aime les échanges, et n’a pas peur de reconstruire un effectif. Alors s’il débarque aux Sixers, il devrait y avoir du mouvement !

Les dernières actualités