NBA – La superstar que les Sixers doivent recruter selon Stephen A. Smith

2 profils pour les Sixers
Bleacher Report (DR)

L’arrivée de Daryl Morey dans le board de Philadelphie fait naitre les plus grands espoirs chez les observateurs des Sixers. Pour un analyste, l’exécutif aurait tout intérêt à tenter un très gros coup dès sa prise de fonction.

Publicité

Après la signature de Doc Rivers pour prendre les rênes du banc de la franchise, les 76ers ont également ramené du sang neuf dans leur front office. Elton Brand conservera bien son rôle de General Manager, mais sera épaulé dans sa tâche par l’ancien GM des Rockets, Daryl Morey. L’officialisation de l’arrivée de ce dernier n’est plus qu’une question d’heures.

Dès la révélation du scoop, les fans de Philly ont immédiatement remis au goût du jour la rumeur de transfert de James Harden. Si tout cela ressemble davantage à un fantasme de supporters qu’à une véritable possibilité, Stephen A. Smith s’en est malgré tout inspiré pour livrer une tirade en faveur de ce move sur le plateau de First Take.

Publicité

J’ai eu une longue et difficile réflexion à ce sujet. Déjà, si je suis les Rockets, je n’accepte pas. Mais si je suis les 76ers, et que le but est d’atteindre les Finales… Si je suis Daryl Morey, le premier truc que je fais, c’est recruter James Harden à Philadelphie. Même si ça implique de trader Ben Simmons !

Publicité

Ce que l’on peut déjà noter, c’est que l’analyste d’ESPN ne change pas sa position prise il y a quelques jours, en affirmant que les Rockets doivent à tout prix conserver The Beard. Mais en ce qui concerne les Sixers, le jeu en vaudrait certainement la chandelle selon lui, d’autant plus si le trade ne voit principalement que Ben Simmons faire ses valises.



J’adore Ben Simmons. Je sais à quel point il est bon défensivement, et qu’il n’a que 24 ans, et qu’il a un QI basket exceptionnel. Mais laissez-moi rappeler à tout le monde que sur les 3 dernières années, James Harden a tourné à 30, 36 et 34 points de moyenne. Si vous le mettez avec un Joel Embiid en bonne santé, ça va minimum jusqu’en Finales.

Publicité

Je suis fatigué de voir les gens ne pas admettre l’excellence de James Harden. Et on ne parle pas que dans le un-contre-un. Sa capacité à pouvoir provoquer des fautes, à vous défier, à se créer son propre shoot, à scorer à 3 points, à mi-distance et près du panier : le gars est un magicien ! Offensivement, c’est une machine à scoring.

Tout le monde s’accordera sur le fait qu’à l’heure actuelle, pouvoir compter sur Harden dans son effectif est une plus grande garantie de succès que Simmons. Malgré son entrain non-dissimulé pour ce deal, SAS fait preuve de mesure, et convient que le fit de l’Australien à Houston laisse à désirer. Il garde néanmoins espoir, et ce, grâce au CV de Morey.

Publicité

Si vous êtes les Rockets, vous ne voulez pas avoir Russell Westbrook et Ben Simmons, parce que je ne vais pas vous apprendre que Simmons n’est pas un shooteur. Mais quitte à être éliminé au 2ème tour des playoffs… Pour moi, tout ça est de la fantaisie, mais ça pourrait devenir réalité, parce qu’on parle de Daryl Morey. Le gars peut trader n’importe qui. Il peut tout faire.

Daryl Morey pourra-t-il de nouveau faire opérer sa magie dès son arrivée aux Sixers, et honorer Stephen A. Smith en tentant de recruter James Harden ? Le doute reste de mise, mais comme le rappelle si bien le journaliste, rien n’est à exclure avec lui.

Les dernières actualités