Publicité

NBA – Comment les Sixers peuvent bâtir un effrayant Big Four

Les superstars NBA Tobias Harris, James Harden, Joel Embiid et Al Horford pourraient composer un big-4 destructeur sous le maillot des Philadelphia 76ers
Fadeaway World (DR)

Tandis que le Process semble atteindre ses limites, l’heure serait peut-être au renouveau côté Sixers. Pour cela, quoi de mieux que d’ajouter James Harden à un big-three déjà très solide mené par Joel Embiid ? Fadeaway World s’est lancé dans l’expérience.

Publicité

Les changements notables à observer dans le paysage NBA sont pléthore dans cette intersaison. La ligue assiste par exemple à une véritable valse des coachs depuis quelques semaines, avec pas moins de 9 équipes ayant démis de ses fonctions leur entraineur en chef ces derniers mois. Certaines d’entre elles ont déjà trouvé le successeur qu’elles jugent idoine.

Les Sixers et les Rockets font partie de cette frange. Brett Brown a ainsi été remplacé par Doc Rivers sur le banc de Philadelphie, tandis que le débutant Stephen Silas prendra la suite de Mike D’Antoni à Houston. Des changements drastiques pour deux franchises qui avaient jusqu’ici maintenu leur confiance envers leur coach pendant de longues années.

Publicité

Mais là ne sont pas les seuls retouches qui ont été réalisées dans les deux camps, puisque Daryl Morey, ancien GM des Rockets, vient d’être présenté officiellement en tant que président des opérations basket des 76ers. Ce dernier a ramené dans ses bagages des idées ambitieuses, parmi lesquelles celle de recruter… James Harden.

A priori, ses anciens employeurs ne sont pour l’heure pas enclins à se séparer de leur superstar, et comptent toujours sur elle pour mener les Texans jusqu’au titre. Quel package pourrait dès lors les pousser à revoir leur position ? Eddie Bitar de Fadeaway World s’est improvisé general manager, et a mis sur pied un trade qui pourrait ouvrir les discussions.

Publicité

Les Sixers reçoivent : James Harden

Les Rockets reçoivent : Ben Simmons, Josh Richardson, 21ème choix de la Draft 2020, futur pick du 2nd tour



Du point de vue des Sixers, impossible de mettre son veto concernant un tel échange. Ben Simmons a récemment été opéré du genou, et n’a pas montré sur ses 3 saisons aux côtés de Joel Embiid que le duo était inséparable. À l’inverse, l’association entre l’intérieur et un James Harden redoutable de loin, et capable de trouver ses intérieurs sur allez-oop, parait idéale.

Publicité




Le Barbu pourrait en effet continuer de martyriser les défenses depuis l’extérieur, et laisserait son coéquipier camerounais exprimer tout son talent dans l’arc de cercle. Les compléments que seraient Tobias Harris et Al Horford, capables d’inscrire leurs tirs de loin lorsqu’ils seront trouvés par leur meneur, seraient autant d’arguments pour faire de Philly un sérieux prétendant au titre.

C’est cependant bien l’intérêt des Rockets à valider ce deal qui pose question. Il faudrait pour cela que les exécutifs de la franchise décident d’entamer une reconstruction, et fassent une croix sur leurs ambitions de titre immédiates. Dès lors, un package impliquant une superstar en devenir, et un joueur 3&D parfait pour le système de l’équipe, pourrait convaincre.

Publicité

Fadeaway World avance la possibilité pour Stephen Silas de laisser la mène à Russell Westbrook, et de décaler Ben Simmons en poste 4, voire 5 selon les matchups. L’Australien emprunterait ainsi un rôle de « point forward » intriguant offensivement, et serait sans doute capable de résister à l’impact physique de ses adversaires directs en défense.

Malgré un dossier d’apparence délicat à conclure, les Sixers pourraient éventuellement trouver un terrain d’entente avec Houston avec cette proposition de trade.

En direct : toute l'actu NBA