NBA – En plus de Giannis, la superteam ahurissante que pourrait bâtir le Heat en 2021

Les superstars NBA Paul George, Giannis Antetokounmpo et Jimmy Butler réunies sous le maillot du Miami Heat
Fadeaway World (DR)

Déjà impressionnant de réussite la saison dernière, le projet du Heat ne semble qu’à ses prémisses. Avec une bonne gestion de l’intersaison 2021, Miami pourrait ainsi rassembler pas moins de 6 stars dans son effectif, et devenir l’une des équipes les plus effrayantes de l’histoire !

Publicité

Si la saison 2019-20 a permis de tirer ne serait-ce qu’un seul enseignement, c’est qu’il ne faut jamais sous-estimer les plans de Pat Riley. Annoncé au mieux comme un outsider à l’Est, le Heat a rallié les Finales avec une relative facilité. Le tout, avec un effectif reposant en grande partie sur le talent de ses jeunes joueurs.

Bam Adebayo, Tyler Herro, Duncan Robinson, Kendrick Nunn… Aucun de ses joueurs ne comptait plus de trois exercices en NBA, et chacun a pourtant eu un rôle important à jouer dans les bonnes performances de sa franchise. Sans parler de l’apport évident et majuscule de leurs deux leaders d’expérience, Goran Dragic et Jimmy Butler.

Publicité

C’est tout particulièrement ce dernier qui a remis South Beach au premier plan, diffusant sa mentalité de compétiteur acharné chez l’ensemble de ses coéquipiers. D’un pari controversé de Riley, cette signature lors de la dernière intersaison s’est donc transformée en coup de génie de la part du dirigeant floridien.

Et la Heat Nation n’a sans doute pas fini de s’extasier devant les résultats de ses protégés. Ces derniers feront encore partie des grosses pointures de leur conférence dans les mois à venir, et disposent qui plus est d’une flexibilité économique impressionnante pour se renforcer dans le futur. Car c’est bien durant l’été 2021 que l’équipe pourrait passer dans une toute autre galaxie.

Publicité

L’objectif clair de cette free agency prochaine porte un nom, nul autre que celui de Giannis Antetokounmpo. Le front office de Miami rêve d’attirer dans ses filets LE gros poisson du marché des agents libres 2021, et ainsi s’installer durablement comme une top-franchise de la ligue. Le Greek Freak, quant à lui, se prépare également à cette éventualité.



Le salary cap devrait tourner autour des 110 millions de dollars à cette période, ce qui poussera la franchise à effectuer quelques économies. Dans un premier temps, la prolongation de Bam Adebayo pourra difficilement être envisagée sans la signature d’un contrat max. Grâce à ses Bird Rights, Miami disposerait encore d’environ 67M$ de marge financière.

Publicité

Les contrats expirants de Ryan Anderson (5.2M) et KZ Okpala (1.8M) pourraient facilement être effacés des comptes grâce à des trades. Ceux de Duncan Robinson, Kendrick Nunn et Goran Dragic devraient également ne pas être prolongés. Suite à cela, avec quelque 74M$ à dépenser, les folies peuvent débuter.

Cette somme laisse la possibilité au Heat de signer une star supplémentaire pour faire équipe avec Butler et Giannis, si ce dernier accepte un salaire autour des 30 millions par an. Cela tombe bien, puisque Paul George, en délicatesse chez les Clippers jusqu’ici, sera lui aussi disponible lors de la free agency, et visera toujours une bague en cas d’échec à L.A.

Publicité

Et si cet alliage rassemblant Tyler Herro, Jimmy Butler, Bam Adebayo, Giannis Antetokounmpo et Paul George ne vous suffit pas, il resterait encore assez d’argent pour signer un profil tel que… Derrick Rose. Le meneur espère lui aussi toujours remporter un titre avant la fin de sa carrière, et verra son bail avec les Pistons se conclure l’année prochaine.

Six stars, six joueurs à la soif de victoire incontestable, et autant de talents que pourrait regrouper le roster du Heat d’ici 2021. Même si cela peut paraitre utopique, Pat Riley et le marché attractif de Miami ont déjà montré qu’à eux deux, ils pouvaient réaliser des miracles.

Les dernières actualités