NBA – Pourquoi Klay Thompson et Draymond Green inquiètent

Les deux stars des Golden State Warriors, Draymond Green et Klay Thompson, assises sur le banc de leur franchise lors d’un match des Finales NBA
Bob Donnan-USA Today Sports

Le retour en grâce du big-three des Warriors sera bien évidemment l’une des attractions à suivre la saison prochaine. Mais l’état dans lequel pourraient se présenter Klay Thompson et Draymond Green pousse un analyste à la plus grande prudence.

Publicité

Le choix des Warriors lors de la Draft reste à déterminer, tout comme leur gestion du cas Andrew Wiggins. Ce qui est sûr concernant l’exercice à venir côté Golden State, c’est que les résultats qu’y rencontrera la franchise seront dictés par les performances de son trio magique : Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green.

Les trois stars seront bien présentes pour la reprise des hostilités, et souhaiteront rappeler leur bon souvenir au reste de la ligue. Dans le Runnin’ Plays Podcast, l’analyste Nate Duncan a fait un tour d’horizon des situations de chacune d’entre elles. Et s’il se veut plutôt optimiste en ce qui concerne Curry, ses déclarations s’avèrent bien moins enthousiastes pour son partenaire du backcourt.

Publicité

Je m’inquiète un peu plus au sujet de Thompson, surtout défensivement. Les joueurs qui sortent d’une grosse blessure et qui entrent dans la trentaine ont tendance à voir leur défense décliner plus vite que leur attaque. Sa finition près du cercle pourrait être moins bonne. Je pense qu’il va rester le même joueur offensivement, ou quasiment, en étant peut-être simplement un peu moins explosif.

Il ne sera plus forcément aussi bon qu’il l’était dans le drive ou dans les isolations. Mais je pense que c’est défensivement que j’émettrais le plus de doutes le concernant, surtout parce que maintenant, il va sûrement avoir la responsabilité d’être leur meilleur défenseur extérieur.

Publicité

Kevin Durant parti, ce rôle de meilleur élément défensif à l’extérieur devrait effectivement lui être confié. Celui-ci lui demandera donc une grande dose d’énergie, d’autant plus dans une conférence Ouest encore plus relevée qu’au moment de sa blessure. Klay devra rester attentif sur ce point, et ne pas se griller trop tôt dans la saison sous peine de rechute.



Qu’il se rassure, il n’est pas le seul membre du big-three dont la situation préoccupe Duncan. Draymond Green a lui aussi atteint la barre symbolique des 30 ans il y a quelques mois, et s’il ne s’est pas retrouvé autant éloigné des terrains que ses deux coéquipiers, sa saison 2019-20 n’a pas été des plus encourageantes.

Publicité

Est-ce qu’il peut toujours protéger le cercle comme il le faisait ? Est-ce qu’il aura toujours la vitesse nécessaire pour défendre et rester devant ses adversaires sur les switchs ? Ce sont des questions que je me pose, tout comme sur son niveau offensif. Je pense qu’on peut oublier le shooting, et ses capacités de drive, de finisseur, à pousser le ballon en transition, connaissant son âge, seront à surveiller.

Dans quel état physique il va se présenter, aussi. On ne l’a jamais vu être vraiment fit avant que les playoffs ne démarrent, et je ne m’attends pas à ce qu’il affiche une ligne parfaite pendant la saison régulière. Mais on ne saura pas s’il va conserver ces quelques kilos en trop pour les playoffs tant qu’il n’aura pas atteint ce stade.

Publicité

En ce qui concerne le shoot, les fans peuvent souffler, puisque Draymond tente visiblement de conserver un semblant d’adresse durant cette intersaison en s’entraînant dans l’exercice… avec Kyle Kuzma.

Désormais trentenaires, et après de longs mois passés loin de leur meilleur niveau, Klay Thompson et Draymond Green poussent Nate Duncan à l’interrogation sur leur potentiel déclin. À eux de faire mentir l’analyste dans les mois à venir.

Les dernières actualités