NBA – Comment les Lakers ont influencé la Draft… du Heat !

Les superstars NBA Jimmy Butler et LeBron en confrontation directe lors d’un match entre le Miami Heat et les Los Angeles Lakers
Michael Reaves

Sans le moindre pick au soir de la Draft, les Lakers ont malgré tout joué un rôle durant la grande cérémonie. Les Angelinos ont ainsi indirectement dicté le choix… de Miami.

Publicité

Affirmer que le Heat a le nez creux en matière de prospects serait presque un euphémisme. Un simple coup d’œil sur ses 4 derniers picks de draft suffit pour en attester. Justise Winslow et Josh Richardson en 2015, Bam Adebayo en 2017, puis Tyler Herro en 2019… Pat Riley se trompe rarement dans son jugement sur le potentiel des jeunes espoirs qu’il recrute.

Adebayo et Herro ont d’ailleurs eu un rôle crucial dans le run exceptionnel de la franchise lors des playoffs 2020, conclus en Finales NBA. Malgré un talent indéniable, l’effectif floridien ne s’est pas révélé à la hauteur pour vaincre les Lakers. La Loterie était donc l’occasion de venir renforcer le roster et nourrir encore plus d’ambitions la saison prochaine.

Publicité

Avec un seul choix en leur possession, à savoir le 20ème, les dirigeants ont opté pour Precious Achiuwa, puissant intérieur de 2m06 passé par la fac de Memphis. Avec un profil similaire à celui de… Bam Adebayo, cette décision a surpris certains observateurs. Comment l’expliquer ? Pat Riley a apporté un gros élément de réponse à Ira Winderman.



Pat Riley, sur le fait d’avoir sélectionné un grand à la Draft : « Pendant les playoffs, il y a eu un moment où notre manque de taille nous a pénalisés. »

Publicité

Impossible de ne pas penser que le moment auquel le président de Miami fait référence n’est autre que les Finales, dans lesquelles les Lakers, et tout particulièrement Anthony Davis, se sont régalés à l’intérieur. Erik Spoelstra a alors dû faire appel à Meyers Leonard, qu’il n’avait plus fait jouer depuis plusieurs semaines, pour tenter d’éteindre l’incendie. En vain.

Hormis Adebayo, la raquette de Miami se voulait assez dépeuplée. Leonard et Kelly Olynyk n’avaient pas le talent nécessaire pour prendre le dessus sur les intérieurs de L.A., et ces manques ont finalement coûté cher à South Beach. L’objectif de la franchise lors de la Draft était donc clair : récupérer un grand pour éviter de connaitre pareil scénario à l’avenir.

Publicité

En s’appuyant grandement sur leur secteur intérieur très solide, les Lakers ont affiché les carences de taille du roster du Heat. Pat Riley a pris note, et a donc immédiatement tenté d’y remédier à la Draft.

Draft Los Angeles Lakers Miami Heat NBA 24/24

Feed NBA 24/24