NBA – L’avis farfelu de LeBron James sur une de ses Finales perdues

LeBron James sous le maillot des Lakers
Ethan Miller

Souvent critiqué pour son bilan en Finales NBA, LeBron James estime qu’il aurait pu inverser le cours des choses durant l’une d’elles… s’il avait fait équipe avec un joueur précis.

Publicité

Avec 4 bagues de champion à son actif, LeBron James fait partie des joueurs les plus titrés de l’histoire de la NBA. Malgré cet accomplissement, sa carrière reste ternie par ses échecs au stade des Finales, avec 6 défaites à ce stade de la compétition. Certaines auraient certainement pu être remportées par ses équipes, tandis que d’autres paraissaient très déséquilibrées pour lui.

Le meilleur exemple de séries appartenant à cette dernière catégorie reste les Finales 2007, lors desquelles ses Cavaliers avaient été balayés par les Spurs de Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili. Seule véritable star de son équipe, le King n’avait rien pu faire face à une telle opposition. La faute à l’incapacité de ses dirigeants à lui offrir des renforts avant cette échéance.

Publicité

À l’époque, Michael Redd se trouvait notamment dans le radar des Cavs, mais était finalement resté aux Bucks. Interviewé par Heavy, l’ancien shooteur avoue qu’il aurait apprécié l’idée de retourner dans son Ohio natal, et de faire équipe avec LBJ.

On a vraiment commencé à en discuter en 2008. Pendant les qualifications et les Jeux olympiques, il y avait des discussions genre : « Mec… Et si on avait joué ensemble ? », parce qu’on aimait tous jouer ensemble. Kobe, LeBron, Carmelo, Chris Paul et tous les autres, on se demandait tous : « Et si on avait joué tous ensemble en NBA ? »

Des discussions qui se sont poursuivies par la suite entre LeBron et Redd, et qui parvenaient toujours à la même conclusion : ils auraient remporté ces Finales face aux Spurs s’ils avaient été cote à cote.

Publicité

Vous savez, LeBron et moi avons eu plusieurs fois cette conversation au fil des ans, et on se dit qu’on aurait remporté le titre. À ce moment-là, LeBron était très bon, mais il n’était pas celui qu’il est aujourd’hui. Sa compréhension du jeu, son expérience… Avec tout ce qu’il a appris de D-Wade en 2011, 2012 et 2013, il est devenu un joueur différent.



Mais je persiste à penser qu’avec les coéquipiers qu’il avait en 2007, on aurait pu remporter le titre. J’aurais pu lui ôter de la pression. J’aurais pu scorer, conclure les matchs… Ouais. J’adore briller dans les 4ème quart-temps, et je regrette qu’il n’y ait plus de joueurs comme ça maintenant. J’ai toujours aimé ces moments de pression. Je les ai toujours adoré.

Publicité

J’appréciais être le joueur qui pouvait faire en sorte de remporter ou de perdre un match, et je pense que ça aurait pu aider LeBron à Cleveland. Si j’avais été dans cette équipe… J’ai toujours causé des problèmes à San Antonio. Je les ai toujours personnellement embêté quand je les affrontais à cette époque.

En plein dans son prime en 2007, Redd tournait en effet à 26.7 points à Milwaukee, et aurait sans doute eu toute sa place dans le cinq majeur des Cavaliers. Ses talents de sniper auraient en effet permis au Chosen One de ne pas être aussi sollicité offensivement, et d’offrir une meilleur opposition à San Antonio.

Publicité

Ils avaient beau mettre Bruce Bowen sur moi, on rencontrait toujours du succès face à eux avec Milwaukee. Alors en sachant à quel point LeBron était déjà une machine et un scoreur à ce moment-là, ça aurait été une combinaison difficile à stopper. Évidemment, San Antonio avait l’expérience, Coach Pop… Ça aurait été une sacrée série, c’est sûr.

Une version qui sera forcément démentie par les fans des Spurs, mais qui pousse avant tout au regret de ne pas avoir eu droit à cette paire de coéquipiers dans les rangs des Cavs. LeBron a finalement dû attendre 5 ans de plus, et sa réunion avec Dwyane Wade au Heat, pour être sacré.

Les dernières actualités