NBA – Dwight Howard recadre gentiment Joel Embiid, son nouveau coéquipier

Le nouveau pivot des Philadelphia 76ers, Dwight Howard, sous les couleurs des Los Angeles Lakers, aux côtés de son nouveau coéquipier, la star NBA Joel Embiid
Zhong Zhi / Kim Klement

Nouveau pivot backup des Sixers, Dwight Howard a déjà endossé avec rigueur son costume de vétéran de l’effectif. Il a par exemple offert ses premiers conseils à Joel Embiid, sous forme de petit recadrage gentil, dans le but de le canaliser.

Publicité

Arrivé légèrement sur la pointe des pieds aux Lakers l’an dernier, Dwight Howard en est reparti en tant que champion. Un accomplissement qu’il attendait plus que tout au monde, et qui l’a poussé à revoir à la baisse ses ambitions individuelles pour le bien de sa franchise. Et cette recette gagnante lui a visiblement permis de murir.

Recrue des Sixers durant l’intersaison, le pivot, qui fêtera bientôt ses 35 ans, tient depuis sa signature un discours rempli de sagesse en direction de ses nouveaux partenaires. Il s’est par exemple inspiré de sa propre expérience à Los Angeles pour leur livrer un premier message cash à ses coéquipiers, qui a révélé toutes ses ambitions pour l’exercice à venir.

Publicité

Dans le même temps, il n’hésite pas à interpeller par le biais des médias les leaders de l’effectif. Ben Simmons a ainsi reçu ses louanges il y a peu, se retrouvant mentionné dans une comparaison des plus flatteuses pour lui. C’est désormais le cas Joel Embiid qui a été évoqué par son futur backup, dans des propos rapportés par Tim Bontemps d’ESPN.

Interrogé sur la nature guillerette du big man camerounais, et de sa tendance à pouvoir manquer de sérieux dans les moments qui comptent, le docteur D12 a établi son diagnostic.

Je pense que Joel fait des choses géniales. Ça a tendance à énerver ses adversaires, ça lui permet de rester dans son match, et l’équipe joue mieux.

Publicité

Maintenant, il va y a voir des moments où il faudra que tout le monde soit un peu plus sérieux, et c’est quelque chose que l’on va tous devoir apprendre à faire ensemble. Comment se comporter dans certaines situations. Mais je ne pense pas que ce soit un sacrifice. Je pense qu’il s’agit simplement de comprendre dans quelles circonstances agir de telle façon.



Howard a d’ailleurs montré qu’il avait lui-même tiré des leçons dans ce domaine auparavant. Chez les Lakers, il s’est le plus souvent montré focalisé sur le jeu, mais a su faire resurgir son naturel lorsque cela lui était demandé pour frustrer un adversaire. Il s’estime donc on ne peut mieux placé pour épauler Embiid et ses partenaires sur ce point.

Publicité

Je pense que ça va être une bonne chose pour moi d’aider et de montrer ça à certains des jeunes, parce que j’ai été dans cette position par le passé. Les gens pensaient que je n’étais pas concentré ou que je m’amusais trop. Peut-être que de l’extérieur, c’est l’impression que je pouvais renvoyer.

Aujourd’hui, c’est donc plein de maturité que Howard débarque à Philadelphie, et avec la ferme intention d’oublier son passif et ses ancienne déclarations envers JoJo. Il ne souhaite pas reproduire les erreurs du passé, et veut montrer à l’ensemble de la planète NBA que sa bonne conduite chez les Lakers n’était pas qu’un épiphénomène.

Publicité

Il connait dorénavant la route pour accéder au trophée Larry O’Brien, et espère bien l’emprunter de nouveau sous ses nouvelles couleurs.

Il faudra juste trouver des moyens pour faire les choses bien, de sorte à ce que cela contribue au succès de l’équipe, et je pense que c’est ce qu’on va réussir à faire cette année.

Métamorphosé par son aventure à L.A., Dwight Howard montre qu’il a aujourd’hui l’expérience nécessaire pour encadrer Joel Embiid, et lui fournir ses conseils. Qui l’aurait cru il y a encore un an et demi…

Les dernières actualités