NBA – Steph Curry demande permission de piquer l’arrogance de… Barack Obama

Stephen Curry veut emprunter l'arrogance de Barack Obama
DR

Stephen Curry s’apprête à faire son grand retour, pour de bon cette fois. Le meneur a l’intention de revenir avec quelques changements, y compris dans sa manière de trash-talker et de ridiculiser ses adversaires. Pour ça, il demande la permission… de Barack Obama.

Publicité

À l’occasion de la campagne présidentielle qui avait lieu aux Etats-Unis, Barack Obama nous avait fait part de ses talents ballon en main avec un énorme shoot à 3-points, agrémenté d’un bon trash-talking comme on aime (il avait crié : « that’s what I do ! » après son tir, ndlr). Stephen Curry a apprécié ce moment, à tel point qu’il a demandé à l’ancien président s’il pouvait lui emprunter sa phrase !

Publicité

Curry : « Nous avons tous vu la vidéo. Nous avons tous vu la classe que vous avez. Nous avons vu le mouvement sans effort – je suis gaucher maintenant. Je veux juste savoir si je peux emprunter ce : « That’s what I do ! C’est ce que je fais ! » Est-ce que je peux l’emprunter ? »



Obama : « Au fait, tu as remarqué que je n’étais pas sûr que tout le monde m’ait bien entendu avec le masque sur le visage ? J’ai dû le baisser et répéter. »

Curry : « Vous deviez leur faire savoir. Puis vous avez enfoncé le clou en mode Larry Bird, le doigt en l’air, en sortant ! »

Publicité

Grand fan de basket qu’il est, Barack Obama a eu la chance d’accueillir Curry et les Warriors à la Maison Blanche pendant son mandat, même si ça n’est arrivé qu’une seule fois en 2015 (Donald Trump était président lors des deux titres suivants, ndlr). Il a été très touché comme tout le monde par la nouvelle blessure de Klay Thompson et en a touché un mot à son frère d’arme.

Obama : « Transmets mes amitiés et mon respect à Klay, je ne peux pas imaginer ce qu’il traverse. »

Publicité

Observez bien Stephen Curry lors de la prochaine saison, il se peut qu’il place quelques dédicaces à Barack Obama après tir primé. Ce n’est pas pour déplaire à ce dernier.

Les dernières actualités