NBA – « Après LeBron et AD, c’est la nouvelle priorité des Lakers »

La superstar NBA LeBron James aux côtés du general manager des Los Angeles Lakers, Rob Pelinka
Andrew D. Bernstein

Les gros contrats de LeBron James et Anthony Davis renouvelés, les dirigeants des Lakers vont pouvoir se pencher sur d’autres dossiers de leur intersaison. L’un d’eux mérite d’être réglé de ce pas selon un journaliste expert de la franchise.

Publicité

Le pari était certainement risqué, mais s’est avéré on ne plus payant. Dans tous les sens du terme. Avec la ferme intention d’épauler LeBron James pour sa 2ème saison dans l’équipe, le front office des Lakers a fait tapis pour recruter Anthony Davis. Un move qui, malgré le talent de l’intérieur, a fait débat à cause de la contrepartie cédée et du contrat court de la recrue.

Finalement, Rob Pelinka peut désormais être érigé au rang de génie, puisque la paire de stars a non seulement permis à la franchise de remporter le titre, mais vient également de prolonger son bail. LeBron restera donc sur place au moins jusqu’en 2023, tandis que A.D. devrait évoluer sous le maillot Purple & Gold jusqu’en 2024 minimum.

Publicité

Deux extensions qui, couplées aux signatures de renom de la free agency, placent les Angelinos parmi les grands gagnants de cette intersaison. Le gros du boulot est donc fait pour les dirigeants, qui doivent encore régler le cas d’un joueur important du vestiaire : Kyle Kuzma. En fin de contrat en 2021, le jeune ailier est éligible à une prolongation jusqu’au 21 décembre.

Présent devant les médias à l’occasion du début du training camp, le principal intéressé a offert un premier aperçu de l’état des négociations.

On a discuté. Évidemment, ce ne sont que des discussions entre mon agent et l’organisation, et ils doivent encore évoquer de nombreux points, donc on verra.

Publicité

Autant dire que l’heure ne semble pas à la précipitation dans les bureaux des Pourpre et Or sur ce dossier. Pourtant, au vu des salaires octroyés à LBJ et Davis ces derniers jours, celui-ci devrait passer au premier plan selon Christian Rivas de Silver Screen & Roll. Le journaliste s’explique sur cet avis polémique chez les fans.



Avant que James et Davis ne signent leur nouveau contrat, l’extension de Kuzma était loin de faire partie des priorités des Lakers, parce qu’ils voulaient avant tout garder une marge financière pour 2021, quand Giannis pourrait devenir free agent non restreint. Mais maintenant, cela semble indispensable parce que prolonger Kuzma est la meilleure manière d’améliorer le roster tant que James et Davis sont sous contrat.

Publicité

Une partie de la Lakers Nation lui rétorquera que Kuz’, s’il poursuit sur sa lancée de l’exercice 2019-20, n’améliorera quoi qu’il en soit pas l’effectif. Mais Rivas a bien évidemment pris ce cas de figure en compte, et estime que sa revalorisation salariale pourrait devenir un atout, même s’il venait à être placé sur le marché.

Même si Kuzma ne s’améliore pas par rapport à la saison dernière – où il tournait à 12.8 points par match à 43.6% au tir – un nouveau contrat faciliterait la tâche des Lakers pour accumuler les salaires nécessaires pour effectuer un gros trade. C’est la même logique que les Warriors avaient utiliser en donnant à D’Angelo Russell un contrat max, même s’ils ne l’avoueront jamais.

Publicité

Ne voyant pas D-Lo s’inclure dans leur projet et leur philosophie de jeu, les Dubs n’avaient pas hésité à l’échanger quelques mois seulement après son arrivée dans la Baie. S’ils décident de le prolonger, et qu’il ne répond pas aux attentes, Kuzma pourrait donc connaitre la même trajectoire, et faire l’objet d’un échange pour récupérer des joueurs plus intéressants pour L.A.

Quelles que soient ses futures performances, Kyle Kuzma devrait donc être conservé par les Lakers selon Christian Rivas, qui n’auraient selon lui rien à perdre. La balle est dans le camp de Rob Pelinka.

Déclarations Kyle Kuzma Los Angeles Lakers NBA 24/24

Les dernières actualités