NBA – Le joueur que les Lakers « planquent »… car trop talentueux

L’entraineur NBA des Los Angeles Lakers Frank Vogel en discussion avec ses deux stars, LeBron James et Anthony Davis
Mark J. Terrill

Cette saison encore, les Lakers peuvent compter sur un effectif bien pourvu en matière de talent. Tant et si bien qu’ils peuvent se permettre de cacher l’un d’entre eux… de peur de se le faire voler.

Publicité

La conquête d’un titre NBA requiert forcément une belle profondeur d’effectif. Les Lakers pouvaient donc avoir le sourire suite à leur récent sacre, eux qui avaient reçu de nombreuses critiques vis-à-vis du niveau de leur banc. Mais parce qu’ils comptent bien ne pas en rester là, les dirigeants ont fait taire les sceptiques en renforçant leur roster à l’intersaison.

Exit les seconds couteaux jugés remplaçables, trop vieillissants ou n’entrant plus dans le projet de Frank Vogel. Avec les arrivées de Dennis Schröder, Montrezl Harrell, Marc Gasol et Wesley Matthews, les Angelinos ont fait le plein de talent. Ils surfent d’ailleurs sur ce dernier en ce début de saison, et trônent déjà au sommet du classement de la ligue (11-3).

Publicité

Un bilan d’autant plus impressionnant, quand on sait que le coaching staff effectue à chaque rencontre des expériences quant à la rotation. Appelé à y figurer avec régularité cette année, Talen Horton-Tucker n’a par exemple pris part qu’à 3 minutes de la rencontre face aux Pelicans. De quoi faire jaillir dans l’esprit de Kendrick Perkins… une théorie du complot.



Les Lakers essaient de faire en sorte que la valeur de Talen Horton-Tucker sur le marché reste faible… C’est ça le business ! Continuez…

Publicité

Utilisé 15 minutes par match en moyenne depuis la reprise, THT a en effet pu s’interroger sur sa relégation au bout du banc par son entraineur. Selon Perk, ce choix n’aurait rien d’une sanction, mais aurait plutôt pour but d’atténuer la hype dont fait l’objet le sophomore. Car celle-ci se traduit déjà par un intérêt de franchises rivales.

3 équipes se seraient positionnées sur le dossier, et se montreraient prêtes à saisir l’opportunité de le signer l’été prochain. En fin de contrat à l’issue de la saison, Horton-Tucker pourrait opter pour un départ dans l’optique de jouer davantage et d’augmenter son salaire. On n’oubliera cependant pas de mentionner qu’il est un client… de Klutch Sports.

Publicité

Comment tenter de conserver l’une de ses plus grosses pépites, dont la cote ne fait que grimper ? En réduisant subitement son temps de jeu pour le cacher des yeux du grand public. Pas sûr que la technique soit à temps.

Los Angeles Lakers NBA 24/24

Les dernières actualités