NBA – Les mots de Kevin Porter Jr qui ont scellé sa fin d’aventure aux Cavs

Kevin Porter Jr des Cleveland Cavaliers
DR

Après à peine plus d’un an à Cleveland, l’aventure va déjà prendre fin pour le sophomore Kevin Porter Jr. En cause ? Son pétage de plomb dans le vestiaire, avec des mots impardonnables aux yeux du front office de Cleveland.

Publicité

On ne peut que souhaiter une chose à Kevin Porter Jr : mettre de l’ordre dans sa vie, exorciser ses vieux démons et trouver la paix intérieure. Mais pour l’instant, l’ancien d’USC en est malheureusement loin. Après une inter-saison marquée par des pépins extrasportifs, KPJ n’a pas joué dans cette nouvelle campagne.

Frustré par cette situation, le jeune joueur a pété un plomb lorsqu’il a découvert que son casier avait été déplacé pour accommoder le nouvel arrivant Taurean Prince. La scène a donné lieu à une embrouille entre Porter et le GM Koby Altman, avec des mots forts qui ont dégoûté la direction. Spencer Davies explique :

Publicité

L’engueulade a escaladé et Porter a crié pour évoquer de « l’esclavage moderne ». Une source raconte : « il a pété un câble sur Koby, et Koby a pété un câble en retour. Le fait que Koby n’ait pas pu le calmer, ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ».



La source indique que Porter n’est plus autorisé au centre d’entraînement des Cavs pour l’instant. La franchise essaie de trouver un trade pour lui, possiblement en montant un package avec un big man.

Voilà plusieurs mois que les Cavaliers se montrent patients avec Kevin Porter Jr, essayant de l’aider au mieux (même si la décision de déplacer son casier sans le consulter a été critiquée par des observateurs, dont Kenny Smith). Alors l’entendre évoquer « l’esclavage moderne » a profondément déçu le front office.

Publicité

Cleveland figure parmi les bons élèves en matière de questions raciales et sociétales. JB Bickerstaff et Koby Altman, tous deux afro-américains, n’ont pas hésité à soutenir le mouvement Black Lives Matter ces derniers mois, ce qui rend l’accusation loufoque de KPJ encore plus décevante.

Le fossé semble s’être définitivement creusé entre les deux camps, et un trade apparait comme la meilleure solution pour tout le monde. Si la valeur de Porter est trop faible sur le marché, les Cavs pourraient tout simplement décider de le couper.

Publicité

Les mots de Kevin Porter Jr ont probablement dépassé sa pensée, mais de tels propos et une telle attitude envers son boss ne peuvent qu’être déplorés et sanctionnés. Fin d’aventure en queue de poisson, et vrai gâchis.

Cleveland Cavaliers Déclarations NBA 24/24

Les dernières actualités