NBA – L’étrange défaut des Lakers face aux Warriors

La superstar NBA des Los Angeles Lakers LeBron James, ballon en main, face à l’intérieur des Golden State Warriors Draymond Green
Jon SooHoo

Plus de 24 heures après, les Lakers cherchent encore les raisons de la surprenante défaite face aux Warriors… Après avoir visionné la rencontre, Frank Vogel pense avoir trouvé le défaut de son équipe, et il est assez étrange. En fait, certains appelleraient même ça une qualité !

Publicité

Depuis leur titre remporté dans la bulle, les Lakers semblent être sur un petit nuage de confiance. Il suffit de regarder la progression de certains joueurs pour comprendre que cette bague a aussi servi de déclic mental. Par exemple, sur les 11 premiers matchs de la saison, Kentavious Caldwell-Pope affiche un hallucinant 53.7% de réussite à 3 points !

Avec 11 victoires pour 4 défaites, LeBron James et ses coéquipiers possèdent toujours le meilleur bilan de la ligue, et malgré la formation d’un terrifiant Big 3 à Brooklyn, ils restent favoris à leur propre succession. Même si la défaite face aux Warriors d’un Stephen Curry clutch est venue soulever quelques questions importantes pour la suite…

Publicité

Les Lakers sont-ils trop sûrs de leurs forces ? Trop confiants ? Pour Frank Vogel, la réponse est « oui », ce qui viendrait expliquer le relâchement face à Golden State. Mais surtout, après avoir passé la rencontre au peigne fin, l’entraineur a remarqué un immense défaut à son groupe : les joueurs sont trop généreux et altruistes sur le parquet !



Nous avons été complaisants sur ce match, mais ce n’est pas la seule explication. Il faut donner du crédit aux Warriors. Nous n’avons pas su gérer les mauvaises décisions arbitrales. Nous avons laissé ces décisions nous sortir de notre match offensivement.

Publicité

En attaque, nous avons vraiment réussi à faire circuler le ballon et nous avons fait confiance à notre jeu de passes. Mais il y a certaines possessions lors desquelles nous avons trouvé de bonnes positions de tir, mais le joueur a refusé de le prendre parce qu’il voulait absolument faire la passe de plus.

L’amour du beau basket, et l’envie de faire briller tout le monde, voilà ce qui a couté la victoire aux Lakers selon Frank Vogel. Heureusement, c’est un défaut relativement facile à corriger, il suffit d’ordonner aux joueurs de prendre le tir ouvert, même s’ils estiment qu’un coéquipier est encore plus libre qu’eux.

Publicité

Quand une équipe fait venir autant de nouveaux joueurs que les Lakers, il est normal de vouloir les intégrer en leur offrant des tirs ouverts. Si cela coute des matchs en saison régulière, l’implication et la confiance de tout le groupe pourrait en faire gagner en playoffs !

Déclarations Frank Vogel Los Angeles Lakers NBA 24/24

Les dernières actualités