Publicité

NBA – La transformation à peine croyable de LeBron James

Lebron James célébrant un 3 points avec les Lakers face aux Cavaliers NBA
The Big Lead (DR)

Plus le temps passe, et plus LeBron James fait l’étalage de sa science du jeu et de son intelligence. La preuve, avec l’âge, il a compris qu’il devait faire évoluer son style de jeu s’il voulait continuer à dominer. Ce qu’il a fait avec brio ! La preuve en chiffres, avec son incroyable transformation.

Publicité

Avec l’âge, LeBron James a du adapter son jeu pour continuer à dominer. S’il reste toujours très en forme physiquement, il ne dispose plus forcément des mêmes capacités physiques que lorsqu’il avait 25 ans. Offensivement, il ne peut donc plus se reposer uniquement sur sa détente et sa puissance, il doit aussi faire marcher son cerveau.

Et c’est une chose qu’il réussit à la perfection, comme le soulignait très justement son ami Dwyane Wade il y a quelques jours. La preuve, il a terminé la saison passée avec le titre de meilleur passeur de la ligue, une première dans sa carrière, ce qui illustre bien son évolution et sa capacité à lire les défenses.

Publicité

Mais sa vision du jeu n’est pas la seule à avoir progressé. Fût-un temps, les adversaires laissaient volontiers le King tirer derrière l’arc, avec l’assurance qu’il ne pourrait pas les vaincre ainsi. Mais une telle approche aujourd’hui est automatiquement sanctionnée. En effet, LeBron est devenu l’un des meilleurs tireurs longue distance de toute la ligue, chose plutôt inattendue il y a encore quelques années.



Cette saison, LeBron James prend 6.8 tirs à 3 points par match, et en marque 2.8. Ses deux marques les plus élevées en carrière. C’est d’ailleurs la première fois qu’il tente plus de tirs derrière l’arc que sous le panier ! En gros, le n°23 des Lakers est passé de machine dans la raquette à gâchette en l’espace de quelques années. Et s’il continue sur ce rythme, il va rejoindre un club très prestigieux. Voici les joueurs de 35 ans ou plus qui ont tourné à 40% de loin, avec au moins 5 tentatives par match :

Publicité




  • JJ Redick (45.3%)
  • Ray Allen (45.3%)
  • Kyle Korver (45.1%, puis 43.6%)
  • Jason Kidd (42.5%)
  • Reggie Miller (40.6%)
  • Joe Dumars (40.1%)

Tous les joueurs cités dans cette liste ont bâti leur carrière sur l’adresse extérieure, si ce n’est peut-être Joe Dumars qui avait une palette offensive bien plus large. Mais c’est une preuve irréfutable que LeBron James n’est plus qu’un joueur intérieur. Il est devenu à 36 ans une gâchette redoutable en NBA. Qui aurait pu prédire cela il y a quelques années ?

Publicité

Cette évolution dans le jeu est une aubaine pour les Lakers puisqu’Anthony Davis peut se régaler seul dans la peinture ! Et si LeBron en profitait pour ajouter un concours à 3 points à son palmarès ?!

Feed NBA 24/24