NBA – Vogel révèle les dessous du début de saison raté de Davis

(DR)

Malgré le début de saison très convaincant des Lakers, les champions en titre n’ont pas encore pu bénéficier de l’apport complet d’Anthony Davis. Le Unibrow est loin de son niveau habituel en attaque, et Frank Vogel a dévoilé les raisons de la méforme d’AD…

Publicité

Difficile de reprocher grand-chose aux Lakers en ce début de saison. Malgré quelques défaites récentes, les Angelinos restent très solides et il faudra encore compter sur eux en playoffs pour défendre farouchement leur titre. Ils sont 3èmes à l’Ouest et détiennent un bilan de 16 victoires et 6 défaites, le tout avec un Anthony Davis qui inquiète quelque peu offensivement…

Car, si les Pourpre et Or peuvent compter sur un LeBron James toujours aussi fort du haut de ses 36 ans, on ne peut pas en dire autant de l’ancienne superstar de New Orleans. Le n°3 nous gratifie cette saison de ses pires statistiques au scoring depuis son année de sophomore (22.3 points). Forcément conscient de la mauvaise passe que traverse son intérieur, Frank Vogel a expliqué ce qui dérangeait AD ces derniers temps – Harrison Faigen de Silver Screen & Roll relaie les propos du coach :

Publicité

Frank Vogel pense que les blessures récurrentes de AD l’ont « ralenti » un peu, mais qu’il se rapproche petit à petit de sa forme habituelle.



22.3 points par match, des chiffres qui feraient rêver une bonne partie des joueurs NBA, mais pour Davis, qui nous a habitué à surfer largement au dessus des 25 points par match, il y a de quoi être un peu préoccupé. Heureusement, il s’agit simplement d’un manque de forme du aux petits bobos du Unibrow, notamment son adducteur douloureux.

Publicité

AD était présent lundi soir pour la victoire des siens face aux Hawks, où il n’a pas été de trop pour résister à Courtside Karen : il a marqué 25 points à 10/14 et a rassuré. D’un autre coté, l’ailier fort des Lakers est impérial défensivement, il sera encore l’un des favoris pour le titre de Défenseur de l’année. Avec lui, les Angelinos sont l’équipe qui concède le moins de points et possèdent le meilleur defensive rating de la ligue.

Publicité

Les Lakers ne prennent aucun risque avec leur star : AD est freiné par des petites blessures ? Alors l’intérieur est mis au repos, ce qui impacte forcément son rythme. Mais, sur ses deux jambes, Davis fait immédiatement passer un cap à L.A. des deux cotés du terrain. Un atout à préserver à tout prix en vue des playoffs !

Feed NBA 24/24