Publicité

NBA – DeMarcus Cousins, le bout du chemin

DeMarcus Cousins est clairement sur une pente descendante en NBA
The Athletic (DR)

Fût-un temps, DeMarcus Cousins pouvait facilement prétendre au titre de meilleur pivot du monde… Mais que ce temps semble lointain. Après des années de blessures, et sous le poids de l’âge, l’intérieur n’est plus que l’ombre du joueur qu’il a été par le passé. Et malheureusement, à 30 ans, il se retrouve sur une pente dangereusement glissante…

Publicité

Il serait injuste de juger un joueur sur une action, sur un match, ou même sur une semaine de compétition… Mais à l’heure où les Rockets devraient se séparer de lui, sous prétexte de vouloir retrouver le « small ball », DeMarcus Cousins semble plus à bout de souffle que jamais. Ses 9.6 points et 7.6 rebonds de moyenne sont honorables sur le papier… Mais dans les faits, le pivot souffre.

Difficile de lui en vouloir en même temps, à lui qui enchaine les grosses blessures depuis 2018, sa dernière saison de superstar. Car avant de se rompre le tendon d’Achille, DMC était de loin le meilleur joueur sur son poste. 25.2 points, 12.9 rebonds, 5.4 passes décisives… Tous les soirs, le quadruple All-Star était en mesure de porter les Pelicans à la victoire, grâce à sa domination physique et sa vision du jeu.

Publicité

Mais depuis ce premier gros pépin physique, Cousins n’est plus le même, surtout défensivement. Après une saison blanche causée par une rupture des ligaments croisés, DMC entendait bien se refaire une santé avec les Rockets… Mais force est de constater qu’il ne peut plus jouer trop longtemps sans plomber les siens. La preuve, d’après NBA.com, les attaquants tournent à 63.4% de réussite dans la raquette quand ils sont défendus par le pivot. En d’autres mots, il n’intimide personne.



Et la blessure de Christian Wood a exposé ces faiblesses. Malgré quelques belles performances en tant que titulaire, comme ce match à 28 point, 17 rebond, et 5 passes contre les Mavericks, le pivot a vite montré ses limites en se laissant marcher dessus au rebonds, ce qui a pourtant toujours été son point fort… À l’aube d’un nouveau chapitre, il a toujours sa place dans la ligue, c’est une certitude, mais son temps pourrait être compté.

Publicité




Une question simple se pose désormais concernant l’avenir de DeMarcus Cousins : et maintenant ? Que faire dans une ligue où tout le monde est conscient que DMC n’a plus grand-chose d’autre à offrir qu’un rôle de mentor et quelques minutes en sortie de banc ? La réponse évidente veut qu’il signe dans une équipe qui vise le titre, et qui n’aura pas besoin d’une grande contribution… Mais les favoris ont-ils réellement besoin de lui ?

Les Lakers, avec qui il a décroché une bague symbolique la saison passée, sont à la recherche d’un intérieur, certes, mais d’un intérieur athlétique. Marc Gasol est critiqué pour son manque de mobilité, DMC ne ferait qu’aggraver les problèmes déjà existants. Brooklyn est aussi évoqué, mais l’équipe souffre déjà de problèmes défensifs, et Cousins ne ferait qu’aggraver les problèmes déjà existants… Il y a 3 ans, toute la ligue se serait arrachée le pivot. Aujourd’hui, le doute plane sur son avenir.

Publicité

Alors évidemment, sa réputation permettra toujours à DeMarcus Cousins de trouver une place dans un roster. La question est simplement de savoir quelle place, et dans quel roster. L’éclaircie n’aura pas durée longtemps pour ce pivot si talentueux…

En direct : toute l'actu NBA