NBA – PJ Tucker guetté de près par un gros cador

DR

À bientôt un mois de la trade deadline, les contenders s’activent pour compléter leur roster et mettre toutes les chances de leur coté. Parmi les profils ciblés par les prétendants au titre, les défenseurs sont très recherchés. Ça tombe bien, PJ Tucker est sur le départ !

Publicité

Depuis que Houston ne lui a pas accordé d’extension avant le redémarrage de la saison, PJ Tucker est mécontent chez les Rockets. L’ailier fort est de plus en plus insatisfait de sa situation dans le Texas, et un profil comme le sien est toujours très utile pour une équipe qui veut tenter un run en playoffs.

Tucker est un défenseur sur l’homme très efficace et hargneux, un leader sur le terrain et un coéquipier exemplaire. En prime, il est l’un des meilleurs shooteurs à trois points depuis le corner, d’où il ne faut surtout pas le laisser ouvert sous peine de se faire punir ! À 35 ans, P.J. veut gagner, et une certaine équipe Pourpre et Or auraient les yeux rivés sur lui – comme l’explique Adrian Wojnarowski d’ESPN :

Publicité

Les Lakers sont très actifs à l’heure actuelle. Je sais qu’ils ont passé plusieurs appels pour se renseigner sur des joueurs sur les ailes capables d’étirer le jeu et de shooter. Il y a un joueur qui les intéresse particulièrement : PJ Tucker, des Rockets, qui est sur les tablettes de beaucoup de prétendants au titre. Il est dans la dernière année de son contrat.



Depuis la blessure d’Anthony Davis, les plans des Lakers à court terme sont quelque peu chamboulés, le management doit s’activer pour trouver un défenseur intérieur capable d’imposer sa présence dans la raquette, et un ailier capable d’étirer le jeu en attaque. C’est en résumé ce qu’apportait A.D. à cette équipe, grâce à son profil et ses qualités uniques.

Publicité

Pour ce qui est de la présence dans la raquette, les Angelinos sont à l’affut de DeMarcus Cousins, qui pourrait rejoindre L.A. avec un trade. Mais Boogie n’est pas le seul intérieur des Rockets à faire de l’effet à Frank Vogel. PJ Tucker serait une cible privilégiée, car, sans être le remplaçant parfait de Davis, il peut contribuer des deux cotés du terrain immédiatement.

En terme de fit, Tucker s’intégrerait parfaitement à la culture défensive des champions en titre. Les hommes de Frank Vogel viennent de subir deux revers de suite face à Brooklyn et Miami, et le pitbull des Rockets ferait le plus grand bien à LeBron James, qui, à 36 ans, va devoir redoubler d’efforts pour maintenir son équipe sur le podium de l’Ouest.

Publicité

PJ Tucker est courtisé par beaucoup de contenders, dont les Lakers qui apprécient son profil défensif et son expérience des playoffs. L’intensité du chien de garde de Houston est précieuse et il est capable d’être utilisé en spot up shooteur à l’occasion. La cible parfaite pour les Angelinos !

Houston Rockets Los Angeles Lakers NBA 24/24 Transferts & rumeurs

Les dernières actualités