Publicité

NBA – Les mots forts des Lakers après leur débâcle face aux Clippers

Les joueurs NBA des Los Angeles Lakers, Kyle Kuzma, Dennis Schröder, Kentavious Caldwell-Pope et Montrezl Harrell, écoutent leur entraineur, Frank Vogel, durant un temps-mort
Christian Petersen

Dans un derby de Los Angeles qui s’annonçait déséquilibré, les Lakers n’ont pas existé. Incapables de trouver du rythme offensivement, les hommes de Frank Vogel ne se sont pas révélés à la hauteur, et en avaient bien conscience à l’issue de la rencontre.

Publicité

À l’instar des derniers jours, ils n’ont pas su faire mentir la hiérarchie. Évidemment amoindris en l’absence de LeBron James et Anthony Davis, les Lakers ne parviennent à accrocher des victoires que face à des équipes « inférieures ». En revanche, les cadors de la ligue n’ont aucun mal à se débarrasser d’eux, comme les Clippers ce dimanche.

Avec 5 joueurs out pour affronter leurs voisins de Los Angeles, les champions en titre n’ont jamais semblé en mesure de prendre le dessus. Vaincus 86-104 après avoir été menés sur l’ensemble de la rencontre, ils auraient pu se cacher derrière leur rotation décimée en conférence de presse. Ce que n’a pas souhaité faire Frank Vogel.

Publicité

On a vécu un match difficile au niveau du shoot. On a raté 9 layups, et on a aussi eu du mal derrière la ligne à 3 points. On doit mieux résister à l’intensité physique qu’impose l’adversaire. Mais on n’a pas d’excuses par rapport aux absences. Les gars qui jouent ont tout ce qu’il faut pour faire le travail. C’est aussi simple que ça.

Publicité

Avec un 5 composé de Dennis Schröder, Kentavious Caldwell-Pope, Kyle Kuzma, Markieff Morris et Marc Gasol, ainsi qu’un banc où figurent Montrezl Harrell, Alex Caruso et Talen Horton-Tucker, les Angelinos avaient en effet de quoi offrir une meilleure résistance. Pour Gasol, un aspect du jeu leur fait particulièrement défaut sans leurs deux leaders.



Publicité




Marc Gasol dit que le mouvement du ballon et les déplacements sans ballon deviennent plus importants ces jours-ci sans LeBron et AD, tout comme les tirs rapides : « Il va falloir que l’on saisisse les occasions qui se présentent quand on est ouverts et shooter, que ce soit moi ou n’importe qui d’autre. »

Un discours que partage Kuzma, lui aussi insatisfait devant l’offensive rating dérisoire de sa franchise sans les deux superstars (100.7).

Publicité

Kyle Kuzma a déclaré qu’il ne pensait pas que les Lakers avaient joué assez collectivement en attaque aujourd’hui, contrairement à ce qui avait pu être observé contre Sacramento, ou sur les précédentes victoires face à Cleveland et Orlando. Défensivement, ils ont été à la hauteur face à la plupart des adversaires sans LeBron et AD.

En panne d’adresse, mais plus globalement d’inspiration offensive, les Lakers new-look n’ont logiquement pas pu tenir la comparaison avec les Clippers. Réaction attendue face aux Raptors, ce mardi.

Feed NBA 24/24