NBA – Comment Zion chamboule les lois éternelles du basket

La jeune star des New Orleans Pelicans, Zion Williamson, surpris lors d’un match NBA face aux Sacramento Kings
Ezra Shaw

Véritable monstre physique, Zion Williamson présente un profil très rarement vu en NBA, pour ne pas dire jamais. Les performances du Pelican sont une anomalie à ce jour… à tel point que l’intérieur pourrait amener à son tour des changements dans les normes de la grande ligue.

Publicité

Lorsqu’il invente le basket-ball en 1891, le Canadien James Naismith décide d’établir une liste de 13 règles. Le but de celles-ci ? Limiter la violence au sein de ce sport et offrir une alternative sportive plus élégante au foot US. Aujourd’hui encore, ces règles forment les piliers du basket moderne, symbole de l’héritage laissé par le professeur.

Et pourtant, cette volonté de séparer foot US et basket-ball est de plus en plus mise à mal. Par exemple, nombreux sont les basketteurs à avoir pratiqué le sport sur gazon – certains comme Allen Iverson ou encore Nate Robinson auraient d’ailleurs eu le niveau pour évoluer en NFL. Même LeBron James, dont le physique lui permettrait d’évoluer dans n’importe quel sport majeur US et qui excellait au lycée, est régulièrement cité dans les rumeurs autour de la ligue de football américain.

Publicité

Puisque l’on parle de physique, il faut également parler ici de Zion Williamson. Le joueur des Pelicans, qui a lui aussi été footballeur au lycée (quarterback en attaque, safety en défense), n’hésite pas à citer cette expérience pour expliquer son style de jeu au micro de Yahoo Sports :

Je préférais jouer défenseur parce que je pouvais délivrer le choc, plutôt que l’inverse.



Ma capacité à s’imposer dans la raquette ? C’est prendre le bon cut quand c’est nécessaire. Mettre l’adversaire dans une position où il doit soit faire faute sur moi, soit me laisser passer. Je tiens ça du football US.

Bâti comme un joueur de ligne défensive en NFL, Williamson se sert de son explosivité pour dominer la peinture en attaque, à un niveau plus aperçu depuis Shaquille O’Neal.

Publicité

Cela est d’autant plus marquant que l’ailier-fort évolue dans une équipe au style de jeu assez lent, sans aucun sniper à ses côtés pour lui générer de l’espace : « il n’a même pas besoin d’espace. Aucun de ses coéquipiers aux Pelicans ne tire à plus de 40% à trois points », ajoute Seerat Sohi de Yahoo!. Quelque soit l’adversaire en face de lui, Zion semble avoir une solution à tout, à l’image d’un running back cherchant une ouverture.

Tout comme avec des joueurs comme O’Neal et James, il se pourrait d’ailleurs bien que des intérieurs au profil similaire à celui du Pelican émerge au fil des prochaines années. Alors que d’habitude, ce sont les basketteurs qui deviennent plus tard des joueurs de foot US, il n’est pas fou d’envisager un scénario inverse, les big men devenant de plus en plus mobile et technique avec l’avancée des deux sports. Une révolution que James Naismith aurait lui-même pris pour folle… et pourtant !

Publicité

Impressionnant sur les parquets NBA, Zion Williamson pourrait bien mener à la prochaine évolution des joueurs en NBA. S’il aurait tout à fait eu le physique pour jouer en NFL, il a finalement choisi la balle orange. Pour notre plus grand plaisir…

Adthink
NBA 24/24 New Orleans Pelicans Zion Williamson

Feed NBA 24/24