NBA – La grosse confession d’un coéquipier de Kobe sur son dernier match

dernier match de Kobe
USA Today (DR)

À l’occasion du 5ème anniversaire du dernier match NBA de Kobe Bryant, les anecdotes diverses et variées sur la rencontre ont afflué ce mardi. L’une d’elles, livrée par un joueur des Lakers de l’époque, permet de revoir ce match mémorable sous un angle bien différent.

Publicité

Seul Kobe Bryant était capable d’éclipser, le temps d’une soirée, l’accomplissement majeur réalisé simultanément par les Warriors, qui parachevaient ce soir-là leur bilan historique avec une 73ème victoire. Si la Dub Nation est sans doute restée concentrée sur cette prouesse, le reste de la planète NBA avait les yeux rivés sur l’ultime rencontre disputée par Vino.

De par son scénario hollywoodien, son dénouement heureux, et la notoriété de son personnage principal, la scène reste gravée dans toutes les mémoires, 5 ans plus tard. Jordan Clarkson a donc accepté avec plaisir de revenir dessus auprès de Bill Oram pour The Athletic, et a accouché d’un gros aveu sur la stratégie des Lakers pour mettre en lumière leur icône.

Publicité

Les Lakers n’ont finalement eu aucun mal à offrir des tickets shoot à Bryant, en partie grâce à des écrans très discutables posés par (Julius) Randle pour libérer la légende sur le départ. « Oh, ils étaient p*tain d’illégaux, » a déclaré Clarkson en riant. « Je pense que tout le monde est fan de Kobe. Soit vous l’aimiez, soit vous le détestiez, mais au bout du compte, vous restiez fan de ce qu’il faisait. Je pense que même les arbitres ont laissé passer quelques trucs pendant ce match. »



À l’approche du match fatidique, la ligue et sa communauté n’attendaient qu’une chose : voir Kobe briller et mettre un terme à sa carrière sur un ultime coup d’éclat. Il faut croire que les officiels, qui l’ont tant côtoyé au fil des ans, avaient appréhendé la partie de la même manière. Et finalement, personne ne s’est plaint après coup du manque de coups de sifflet.

Publicité




Le Jazz, qui a pourtant vu ses chances de qualification en playoffs ruinées par cette défaite, n’a pas livré la moindre déclaration remettant en cause l’arbitrage. Le monde entier avait donc pris le parti du Black Mamba dans ce contexte si particulier. Y compris sur son dernier shoot, où Gordon Hayward a suffisamment été retenu par Randle pour empêcher l’histoire de s’écrire.

Publicité

Si Kobe Bryant a pu prendre 50 tirs en ce 13 avril 2016, et en inscrire 22 pour aller tutoyer la barre des 60 points, il le doit à des écrans totalement illégaux selon Jordan Clarkson. La légende de cette sortie mythique ne retient cependant pas ce détail… Et c’est tant mieux.

Déclarations Kobe Bryant Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24