NBA – La décla de Joel Embiid qui ne va pas plaire à Rudy Gobert

Rudy Gobert et Joel Embiid NBA
Mitchell Leff

Jamais le dernier pour donner son avis, Joel Embiid est une mine d’or pour les médias basket. Le pivot des Sixers s’est d’ailleurs permis une nouvelle sortie cette semaine, en exprimant son avis pour le trophée de Défenseur de l’Année. Sa déclaration ne devrait pas plaire à Rudy Gobert…

Publicité

S’il annonce à chaque intersaison vouloir remporter le titre et des récompenses individuelles, Joel Embiid pourrait bien y arriver cette fois. Auteur d’une énorme campagne avec Philadelphie, le Camerounais est en tête de la Conférence Est (39-17), tout en tournant à 30 points et plus de 11 rebonds par match. De quoi faire du pivot un candidat automatique au MVP de la saison régulière.

En parallèle, l’intérieur a pu suivre au premier rang la guéguerre sévissant entre son coéquipier Ben Simmons et Rudy Gobert, au sujet du trophée de Défenseur de l’Année. Un véritable buzz s’est développé autour de l’échange entre les deux joueurs par médias interposés, après que l’Australien soit allé descendre le pivot d’Utah. Il semblerait en tout cas que le débat ne parte pas de sitôt, Simmons et Gobert étant les favoris dans le domaine.

Publicité

Bien sûr, en tant que franchise player des Sixers, Embiid s’est vu interrogé à ce sujet, avec notamment la question : qui devrait être DPOY à l’issue de la saison ? Sans grande surprise, l’avis de Jojo penche du côté de Simmons. Le pivot a donné ses raisons au micro avec Derek Bodner de The Athletic, expliquant l’ailier serait le plus méritant de tous les candidats :



C’est quelque chose qu’il veut vraiment, et il le mérite. Il mérite d’être Défenseur de l’Année. Il mérite le trophée au vu de la façon dont il défend sur tous les joueurs sur le terrain, sur les meilleurs joueurs extérieurs adverses. Il répond présent chaque soir.

Publicité




Une sortie qui n’a certes rien d’originale, les deux hommes étant coéquipiers, mais qui est loin d’être erronée. En effet, Simmons signe une superbe saison d’un point de vue défensif. Capable de défendre tous les postes de par sa mobilité, le n°1 de la draft 2015 est un vrai couteau-suisse dans sa propre moitié de terrain. Avec un excellent Defensive Win Share de 2.8, le point forward se montre qui plus est décisif, au sein d’un équipe figurant dans le Top 3 des bilans de la NBA.

Si cette décla devrait évidemment faire plaisir à l’Australien, pas sûr que Rudy Gobert apprécie la sortie. Le Français, qui avait magnifiquement répondu à Simmons, doit probablement en avoir marre de voir le sujet revenir sur la table sans arrêt. Dommage qu’il n’y ait plus d’affrontement prévu entre Philly et Utah cette saison, car celui-ci aurait assurément valu la peine d’être regardé, et pas seulement pour le niveau des deux franchises.

Publicité

Sans grande surprise, c’est donc à Ben Simmons que Joel Embiid donne son vote pour le DPOY. Rudy Gobert pourra toujours lui répondre en allant quand même chercher la distinction ou, mieux encore, le titre NBA. Après tout, le basketball, c’est en premier lieu un sport collectif.

Feed NBA 24/24