Publicité

NBA – La nouvelle stat scandaleuse de Kevin Love, jamais vue depuis une décennie !

NBA Kevin Love en a marre
(DR)

Pris pour cible depuis déjà plusieurs mois par les fans des Cavaliers, Kevin Love n’en finit plus d’abaisser sa cote auprès d’eux. Sa dernière sortie, face aux Blazers, l’a ainsi vu signer une statistique aussi rare que désastreuse.

Publicité

Cela ne fait quasiment plus aucun doute : Kevin Love ne devrait pas débuter la saison prochaine sous un maillot de Cleveland. Le souci, c’est que ses récentes performances ne lui permettent pas d’envisager un glorieux avenir dans la ligue. Son comportement indécent en plein match face aux Raptors, il y a une semaine, n’apparait plus que comme un symbole.

En effet, l’ancien All-Star multiplie les bévues sur les terrains, au même titre que les prestations ridicules. Humilié pour son match quasiment vierge contre les Wizards, il y a quelques jours, il a de nouveau atteint des sommets de médiocrité ce mercredi, face à Portland. Et même signé une disaster-class jamais vue depuis 2012 chez les Cavaliers.

Publicité



Kevin Love affichait un +/- de -45 en 26 minutes ce soir. C’est le plus faible +/- pour un joueur des Cavs depuis Antawn Jamison en 2012.

À l’époque, l’ailier scoreur avait terminé une rencontre avec… -47, et une ligne de stats de 3 petits points, à 0/10 au tir et 0/4 derrière l’arc, dans une défaite 77-116. Les chiffres de K-Love, eux, s’avèrent un peu moins sévères.

Publicité




Auteur de 18 points et 8 rebonds, à 7/14 au shoot et 4/10 à 3 points, l’intérieur des Cavs n’a, à première vue, pas démérité. En apparence, seulement. Car comme depuis plusieurs années, c’est son faible rendement défensif qui a pris le dessus sur le reste de son match, et qui a littéralement plombé son équipe (105-141). Isaiah Hartenstein, titulaire du plus mauvais +/- derrière Love, n’affiche ainsi « qu’un » -29.

Dans une fin de saison sans enjeu pour la franchise de l’Ohio, et en sachant que la fin de son aventure sur place est inévitable, ce genre de fiasco pourrait apparaitre sans conséquences pour Love. Or, ce dernier avait ouvertement dragué… les Blazers dernièrement. Drôle de moyen de faire sa promotion auprès d’un front office pour un joueur en quête de départ.

Publicité

Le calvaire se poursuit à Cleveland pour Kevin Love, qui cherche visiblement à écrire l’histoire de la manière la plus triste possible avant de faire ses valises. Objectif qu’il remplit avec de plus en plus de brio.

All-Time Cleveland Cavaliers Kevin Love NBA 24/24 Stats, records

Feed NBA 24/24