Publicité

NBA – Butler et Towns s’embrouillent, KAT l’humilie avec un trash-talking explosif

La séquence très tendue entre Jimmy Butler et KAT cette nuit NBA
Captures d’écran : NBA League Pass

Anciennement coéquipiers aux Wolves, Jimmy Butler et Karl-Anthony Towns ne sont pas vraiment les meilleurs amis du monde. On en a eu la confirmation ce vendredi soir, avec une scène très tendue entre les deux.

Publicité

En galère pendant quelques années lors de son passage aux Wolves, Jimmy Butler s’est complètement relancé au Heat : un environnement parfaitement adapté pour lui. En Floride, l’aspiration n’a pas changé, c’est le titre, ou rien. La victoire de ce vendredi contre les Wolves a donc fait du bien, surtout dans une conférence Est relativement serrée.

121-112, c’est le score final en faveur de Miami, un succès qui doit faire plaisir à Butler. L’ailier a encore gagné contre son ancienne équipe, et si Andrew Wiggins n’est plus là, c’est toujours le cas de Karl-Anthony Towns.

Publicité

On le sait, les deux n’ont pas développé la meilleure des relations lors de leur association dans le passé. De nombreuses rumeurs ont fait état de tensions, et cela se confirme lors de la dernière rencontre. Lors d’une faute, Jimmy Buckets n’a pas hésité à s’en prendre à son ancien coéquipier, et sans langue de bois.

Jimmy Butler qui dit à KAT qu’il est « aussi soft qu’un puta** de bébé »



C’est pourtant bel et bien Towns qui a eu le dernier mot durant l’embrouille en lâchant une punchline humiliante pour Butler :

« Appelle Rachel Nichols mon gars »

Rachel Nichols, c’est la journaliste ESPN que Butler a appelée après le fameux entraînement-embrouille à Minnesota pour lui raconter ce qu’il s’était passé. Un joli move de la part du Dominicain, qui infantilise son rival et l’invite à aller pleurer dans les jupes de Rach’.

Publicité




Belle ambiance pour les deux hommes, mais c’est surtout le signe que les tensions sont là. Bien évidemment, rien de grave, car on peut aussi voir ça comme un simple trash-talking entre deux compétiteurs. Butler n’est pas connu pour être le plus tendre, même avec ses anciens partenaires – on se rappelle tous du fameux entraînement évoqué.

Toujours est-il que la séquence fait parler, et ce n’est pas pour rien. Butler et KAT ont un passif, qui risque de ne pas s’arranger avec le temps. Sur les parquets, tout est permis, et c’est bien le premier cité qui peut avoir le sourire ce matin au réveil.

Publicité

Entre Jimmy Butler et Karl-Anthony Towns, ce n’est pas l’amour fou, on le sait. Et si Buckets a pris le dessus sportivement, c’est bel et bien KAT qui gagne par KO en termes de trash-talking !

Feed NBA 24/24