Publicité

NBA – Un Laker crée la polémique avec des likes explicites sur Twitter

Les joueurs NBA des Los Angeles Lakers, Kyle Kuzma, Dennis Schröder, Kentavious Caldwell-Pope et Montrezl Harrell, écoutent leur entraineur, Frank Vogel, durant un temps-mort
Christian Petersen

Certains joueurs l’oublient sans doute par moments, mais leurs mentions « j’aime » sont accessibles pour tous les utilisateurs de Twitter. Alors forcément, les supporters des Lakers se sont rapidement rendus compte du mécontentement d’un joueur de l’effectif… Ce qui n’a pas manqué de faire polémique.

Publicité

Après le match 1 de la série face aux Suns, tous les supporters des Lakers ou presque se sont inquiétés de la domination de Deandre Ayton dans la peinture. L’intérieur a fait un chantier XXL et Frank Vogel ne semblait pas forcément décidé à lancer Marc Gasol dans le grand bain par manque de confiance. D’après le coach, son association avec Montrezl Harrell en sortie de banc n’était pas assez puissante.

Alors pour tenter d’inverser la vapeur lors du second match, Frank Vogel et son staff ont décidé d’inverser les rôles. Le pivot espagnol a joué quand l’ancien meilleur 6ème homme de l’année a observé l’intégralité de la rencontre depuis le banc… Une décision qui est mal passée si l’on se réfère à ses mentions « j’aime » sur Twitter !

Publicité



Internaute : Bordel, pourquoi Trez n’est pas dans la rotation ce soir ?

Luis Lopez (star de la MLB) : Pourquoi est-ce que Montrezl Harrell n’est pas sur le terrain ? Même pas une minute ? […] Je comprends les arguments mais il était 6ème homme de l’année la saison passée ! Il a trop d’énergie ! J’aime la façon dont il joue depuis la NCAA. Je suis fan.

Publicité




Soit Montrezl Harrell ne comprend réellement pas pourquoi il est sur le banc, soit il cherche simplement à montrer son respect et son soutien à ses supporters les plus fidèles… Espérons en tout cas que la seconde hypothèse soit la bonne, car le contraire montrerait un réel manque de lucidité de la part de l’intérieur.

Il suffit de regarder l’impact de Deandre Ayton sur le match 1 puis sur le match 2 pour comprendre les limites de Trez. En ouverture de la série, le pivot des Suns a été monstrueux avec 21 points et 16 rebonds, mais surtout avec une domination physique rare. Pour la seconde manche il a été plus embêté par Marc Gasol avec certes 22 points, mais seulement 10 rebonds. Et la bataille intérieure est sans doute la clé de la qualification.

Publicité

Ce n’est pas comme ça que Montrezl Harrell va regagner la confiance de son entraineur… Frank Vogel n’apprécie sans doute pas qu’on remette ses choix en question de la sorte.

En direct : toute l'actu NBA