Publicité

NBA – Nikola Jokic imite Steph Curry avec un piteux record de MVP

La superstar NBA des Denver Nuggets, Nikola Jokic, vient de réaliser une triste performance en tant que MVP, dernièrement aperçue avec le meneur des Golden State Warriors, Stephen Curry
Dustin Bradford / Noah Graham

Quelques jours seulement après son sacre en tant que MVP, Nikola Jokic quitte déjà les playoffs. Sweepé avec ses Nuggets par Phoenix, le pivot serbe part en vacances sur une bien mauvaise note, digne de celle laissée par Stephen Curry il y a quelques année.

Publicité

La malédiction accompagnant le trophée Maurice Podoloff se poursuit. Bien que convoité par une bonne partie des joueurs NBA, le titre de MVP s’accompagne en effet d’un effet secondaire extrêmement indésirable. Sur les 18 dernières années, seuls deux lauréats ont par la suite été sacrés champions, à savoir LeBron James (2012 et 2013) et Stephen Curry (2015).

Récompensé il y a quelques jours seulement, Nikola Jokic a donc rejoint la longue liste des gagnants éliminés prématurément en playoffs, ce dimanche. Sa sortie s’est même voulue humiliante, puisque ses Nuggets se sont tout simplement faits sweeper par Phoenix. Un dénouement cruel, qui a même fait craquer le Joker, exclu dans le 3ème quart. De quoi imiter le meneur star des Warriors dans l’histoire… d’une manière peu honorable.

Publicité



Nikola Jokic est le 5ème MVP à se faire sweeper dans une série de playoffs, et le premier depuis Magic Johnson, lors des Finales 1989 face aux Pistons.

Jokic est également le second MVP à être exclu sur les 25 dernières postseasons (Steph Curry en 2016) d’après Elias Sports.

Publicité




Les fans de Golden State, voire même les observateurs à la mémoire infaillible, se souviennent encore de l’éjection du Chef lors des Finales 2016. Agacé par les coups de sifflets reçus lors du Game 6, ce dernier avait alors balancé son protège-dents dans les gradins après avoir reçu sa 6ème faute. La suite des événements est connue de tous.

Jokic, lui, n’aura même pas l’occasion de refouler les terrains après son geste d’agacement. Malgré des playoffs de grande qualité sur le plan individuel (30.7 points, 11.7 rebonds, 5.1 passes de moyenne), il gardera donc un goût amer de cette sortie de route. Souhaitons que cela le pousse à revenir encore plus fort l’an prochain.

Publicité

Avec son coup de sang de la nuit, Nikola Jokic a donc rejoint la maigre liste des MVPs exclus durant une série de playoffs. Steph Curry peut quant à lui se satisfaire de ne plus se trouver seul sur cette dernière.

Feed NBA 24/24