Publicité

NBA – Les « suicides » de Gregg Popovich à 72 ans font le buzz !

Gregg Popovich a couru des suicides avec Team USA, pour le plus grand bonheur des internautes
(DR)

À 72 ans, et avec un palmarès aussi long que le sien, Gregg Popovich aurait pu vivre une retraite paisible au soleil... Mais non seulement il est encore en activité, il se donne en plus à 100% pour gagner le respect de ses joueurs. La preuve avec cette série de « suicides » lors du camp d’entrainement de Team USA !

Publicité

Gregg Popovich a des choses à se faire pardonner cet été avec Team USA… Après avoir amené une faible sélection lors de la dernière Coupe du Monde, qui s’est d’ailleurs conclue par une élimination précoce face à l’équipe de France, le légendaire entraineur des Spurs entend bien faire régner la terreur sur les Jeux Olympiques.

Il suffit de voir la liste finale pour comprendre que les Américains viendront avec la ferme intention de venger cet affront, car pour se priver de James Harden, il faut du talent ! Mais en attendant de s’envoler pour Tokyo dans les prochains jours, Team USA s’entraine à Las Vegas où l’ambiance est plus que bonne.

Publicité

Outre le fait que certains joueurs comme Kevin Durant ont enfilé leur casquette de recruteur pour la saison prochaine, les superstars prennent le temps de se détendre, de rigoler, et de martyriser leurs entraineurs ! La preuve, Kevin Love a partagé une vidéo de Gregg Popovich et de ses assistants en train de faire des « suicides » en plein entrainement !



Publicité




À 72 ans, Gregg Popovich a encore la forme et la condition physique nécessaire pour réaliser des « suicides » à l’entrainement ! Alors évidemment il ne le fait pas à un rythme hyper élevé, mais la performance reste remarquable. Il a en plus pu compter sur l’un de ses nombreux assistants sur la dernière traversée du terrain pour l’accompagner. C’est aussi ça le travail d’équipe.

Du côté des bons élèves, il est intéressant de noter qu’Erik Spoelstra a brillé par son endurance en terminant cet exercice si exigeant en premier. Steve Kerr est lui bon dernier et semble particulièrement à la peine, mais il a une bonne excuse. Sa carrière de coach a en effet failli prendre fin en 2017 pour ses problèmes de dos récurrents, la course n’est donc pas conseillée pour lui…

Publicité

Gregg Popovich est un homme d’honneur. Il ne s’est pas placé au dessus de la mêlée, il n’a pas trouvé d’excuse, il a simplement couru, comme tout le monde ! Ses joueurs ont du apprécier.

Buzz Gregg Popovich Jeux Olympiques NBA 24/24 Team USA

Feed NBA 24/24