Publicité

NBA – LeBron a-t-il porté malchance à Chris Paul ?

NBA LeBron et CP3 s'affronte pour la premère fois en playoffs
Andrew D. Bernstein

Premier supporter de Chris Paul et des Suns dans ces finales NBA, LeBron James a logiquement été déçu par le dénouement. Mais pour certains, c’est peut-être lui qui est derrière cette désillusion. La raison ? Ses tweets, que beaucoup n’ont pas apprécié.

Publicité

S’il n’était pas en finale cette année, la faute aux Suns justement, LeBron James avait une bonne raison de soutenir la franchise d’Arizona : Chris Paul. Le meneur avait l’occasion de remporter sa première bague en carrière, et il pouvait compter sur le soutien de son grand ami. Le King s’est même rendu au Game 5 en personne, le tout en dissimulant un objet interdit. Une chose est sûre, cela n’a pas porté chance.

Sur le sujet, il a justement été accusé d’avoir fait perdre les Suns ! C’est dire si certains n’aiment pas LeBron, tous les prétextes étant bons pour tenter de justifier la défaite de Phoenix. Mais justement, la présence du numéro 6 n’est pas la seule chose qui dérange certaines personnes : il y a aussi les tweets.

Publicité

Pour savoir de quoi on parle, il faut revenir avant le Game 3, quand les Suns ont réussi à prendre deux victoires. À chacune d’elle, LeBron a tenu à encourager CP3 à sa façon avec un tweet bien précis. Un moyen de soutenir son grand ami, mais que certains du côté de Twitter n’ont pas aimé. Alors pour eux, pas de doute : le Laker a porté malchance à son grand ami.



Publicité




Entre le 9 et le 20 juillet, la série entre les Suns et les Bucks a basculé. Chris Paul n’a pas réussi à élever son niveau de jeu, pire, il a surtout baissé en régime. LeBron n’a jamais pu enchaîner un nouveau tweet depuis le Game 3, ce qui lui a valu quelques moqueries en passant. En tout cas, son message n’a pas eu l’effet escompté, c’est certain.

La déception doit être immense pour Paul, mais qui suscite déjà un gros intérêt sur le marché. Le meneur sera de retour l’an prochain, reste à savoir où. Avec son potentiel statut d’agent libre, la guerre ne fait que commencer au sein de la NBA.

Publicité

LeBron James n’a pas porté chance à Chris Paul avec ses tweets, ce qui a le don d’amuser la toile désormais. Dommage pour le meneur, qui tentera à nouveau sa chance en 2022. Avec le King ? Tout est possible cet été.

Feed NBA 24/24