Publicité

NBA – La solution de repli XXL du Heat en cas d’échec dans le dossier Lowry

La star NBA du Miami Heat, Jimmy Butler, tape le meneur des Toronto Raptors, Kyle Lowry, sur l'épaule à l'occasion d'un événement conduit par la ligue
Kevin Tanaka

En quête depuis plusieurs mois d’un gros nom à associer à Jimmy Butler, le Heat cible activement Kyle Lowry. Loin d’être sûrs de pouvoir l’obtenir cet été, les dirigeants floridiens explorent dans le même temps une autre piste, tout aussi alléchante pour la franchise.

Publicité

Comme durant le mois de mars, et les derniers jours avant la trade deadline, son nom revient avec insistance dans les rumeurs NBA. Or, cette fois-ci, Kyle Lowry ne pourra plus être freiné par les Raptors, puisqu’il verra son contrat avec la franchise canadienne se conclure d’ici quelques jours. Et comme il y a quelques mois, Miami fait partie des jolies destinations qui s’offrent à lui.

Des négociations avaient déjà eu lieu entre les deux équipes à l’approche de la trade deadline, sans qu’un accord ne soit trouvé. Désormais, le Heat va pouvoir négocier directement avec le meneur vétéran, sans avoir à s’entendre avec Toronto autour d’une contrepartie. Cela ne veut néanmoins pas dire que la course est déjà gagnée, puisque d’autres prétendants font les yeux doux au champion 2019. Barry Jackson et Anthony Chiang du Miami Herald résument la situation :

Publicité

Une source a déclaré que Lowry portait le Heat en haute estime – et qu’il est proche de Jimmy Butler – mais qu’il ne se montre pas nécessairement prêt à accepter moins d’argent de la part de Miami si l’une de ces autres équipes lui soumet une offre supérieure. (…) Atteindre 30M$ par an pour Lowry – si nécessaire – serait difficile, mais pas impossible pour le Heat.



Comme le rappellent les journalistes, Miami dispose de l’espace salarial adéquat pour formuler une belle proposition à Lowry une fois la free agency ouverte. Mais d’autres franchises en sont également capables, à l’instar des Knicks ou des Pelicans, toujours très emballés par son profil. Il va donc falloir que Pat Riley se montre rusé dans ses discussions avec le sextuple All-Star pour obtenir sa signature.

Publicité




Expérimenté, le boss de South Beach ne limite cependant pas ses options à cette seule piste. Le Heat n’écarte pas la possibilité d’échouer dans le dossier, et prépare dès lors quelques alternatives. Parmi elles figure celle menant à un autre séduisant agent libre en devenir.

D’après une source, le futur free agent non-restreint des Nets, le meneur Spencer Dinwiddie, devrait faire partie des joueurs qui intéresseront Miami si le Heat ne parvient pas à récupérer Lowry.

Le front office floridien ne manque donc pas d’ambition sur le marché, mais devra là-encore surmonter un obstacle de poids s’il souhaite convaincre Dinwiddie. Natif de Los Angeles, ce dernier souhaiterait ardemment retrouver la Cité des Anges, et l’a clairement fait savoir selon les dernières informations.

Publicité

Toujours aussi déterminé à renforcer son roster pour jouer le titre, le Heat fait de Spencer Dinwiddie une roue de secours s’il ne parvient pas à s’entendre avec Kyle Lowry. Mais là encore, les négociations contractuelles pourraient s’avérer délicates.

Feed NBA 24/24